Un téléphérique dans Manhattan ?

Non, vous ne rêvez pas : il s’agit bien d’un téléphérique. C’est le téléphérique (curieusement baptisé « Tram ») qui rejoint Manhattan à Roosevelt Island, une petite île située face au secteur nord est de Manhattan. Ce téléphérique fonctionnait en permanence (un départ tous les quart d’heure)  pour transporter les touristes et, surtout, les résidents de l’île.

 Le téléphérique, mis en place (par la société Doppelmayr) en 1976 pour désenclaver l’île en attendant la création d’une station de métro (le téléphérique n’est pas exploité par la MTA, la régie de transport de New York, mais les tickets de métro sont acceptés comme titre de transport). Devant le succès, celui-ci n’a finalement pas été démonté. Deux cabines transportant plus de 100 passagers se croisaient au milieu d’un parcours d’un peu plus d’un kilomètre qui longe de près le Queensboro bridge et offre une vue superbe sur la skyline de Manhattan nord-est.

En 2006, une panne du système de propulsion a, durant 11 heures, bloqué 70 passagers du téléphérique qui ont du être evacués par une nacelle de secours. Suite à cet incident, il a été décidé de procéder à une rénovation d’urgence qui a permis au service de repartir (avec un nouveau nom pour l’opérateur : RIOC)  mais aussi remplacement ultérieur du système de traction et des cabines. C’est le constructeur français Poma (du nom de son son fondateur en 1936 : Pomagalski) qui a été choisi en 2009 pour construire le nouveau « Tram », sur le modèle du Vanoise Express qui en France relie les stations de ski de la Plagne et les Arcs.

La proposition de Poma et les conditions d’attribution du marché ont créé de nombreuses polémiques à New York. Les principales critiques de la solution française sont adressée vis à vis du système de mise en tension des câbles. L’ancien système possédait un système de tension adaptatif permettant de régler les problèmes de dilatation des câbles selon les saisons et la température ambiante. Le système Poma sera à tension constante, mais plus résistant. Deux conceptions très différentes donc, ce qui inquiète quelques associations qui préféraient la solution proposée par d’autres constructeurs. Egalement, il a été évoqué la différence d’écartement entre les câbles porteurs, plus grande que l’ancien système dans le cas de la solution Poma, ce qui devrait permettre d’obtenir une meilleure stabilité au vent, mais aussi accélérer l’usure de certaines pièces…

Le nouveau téléphérique doit entrer en service fin 2010, avec de une nouvelle cabine permettant un débit de 1500 passagers par heure. Les cabines seront climatisées. Les gares d’arrivée et de départ seront également modernisées. Le chantier est sous tension exécutive aussi : si le chantier rencontre de trop grandes difficultés techniques ou retards à la mise en place, il y a menace d’abandonner définitivement l’exploitation de la ligne de téléphérique.

« C’est une opération hors norme car on est au-dessus des rues et de la circulation. A certains moments il faut arrêter le trafic. On doit travailler avec la police, c’est très différent de ce qu’on fait en montagne », a expliqué à l’AFP le président du directoire de Poma, Jean Gauthier. Ce projet, s’il donne satisfaction, pourrait relancer le téléphérique comme mode de transport urbain dans le Monde et en France. Le téléphérique a d’ailleurs été évoqué comme solution écologique à envisager lors du Grenelle de l’environnement.

Le Tram de New-york a fait de nombreuses apparitions dans des scènes de films américains : Spiderman, Black Water, pour ne citer que les plus connues.


////// MISE A JOUR (décembre 2010),  communiqué de presse de la société POMA :

POMA lance son tramway aérien dans le ciel de New York
Après neuf mois de travaux, la société française POMA finalise l’installation du nouveau tramway aérien à New York (Etats-Unis), entre Roosevelt Island et Manhattan!
Innovation, disponibilité, flexibilité et surtout sécurité, sont les maîtres-mots de cet équipement unique et résolument urbain.

POMA réalise une première mondiale révolutionnaire

Avec l’installation de ce tramway aérien ultra-moderne, POMA met à disposition des New Yorkais la technologie la plus avancée en matière de transports urbains par câble. Pour répondre aux exigences du transport de personnes en milieu urbain, les chariots des deux cabines sont installés sur des voies larges (les câbles porteurs sont écartés de quatre mètres). Cette disposition novatrice autorise une exceptionnelle stabilité des cabines quelles que soient les conditions de vent et donc une vitesse de déplacement élevée, ainsi que des entrées/sorties de gares plus rapides. Solution aux impératifs de sécurité et d’optimisation du service, les deux cabines fonctionnent de manière indépendante, chacune étant asservie à son propre système de câbles et de moteurs. Ce tramway aérien d’une longueur de 960 mètres relie Roosevelt Island à Manhattan en seulement trois minutes. Chaque cabine pouvant accueillir 110 passagers, l’installation assure un flux de 1 500 personnes/heure dans chaque sens.

Un chantier urbain aux défis multiples
La mise en oeuvre de ce chantier représente un challenge exceptionnel pour POMA. Les contraintes sont multiples : le temps est compté et le cadre réglementaire est exigeant. Il a notamment fallu composer avec les infrastructures existantes (deux gares et proximité du pont de Queensboro) et ne créer aucune gêne aux voies de circulation surplombées par le chantier et empruntées chaque jour par des milliers de New Yorkais. La société POMA démontre ici toutes ses compétences en matière de coordination et de maîtrise d’ouvrage.

Bientôt l’ouverture au public
La pose de la première cabine a eu lieu le 5 octobre 2010 et dès le lendemain, les premiers essais de roulage ont débuté. Le 8 octobre, la cabine roulait déjà à 8 mètres/seconde, soit sa vitesse nominale définitive ! Au programme des jours à venir, restent la pose de la seconde cabine et surtout les phases de test qui conduiront à la certification finale de l’équipement par le Department Of Labour (D.O.L). L’autorisation d’ouverture de la liaison au public devrait intervenir début novembre. Roosevelt Island Operating Corporation (RIOC), le propriétaire du tramway aérien, devrait donc pouvoir procéder à une inauguration dans les prochaines semaines.

Le tramway aérien POMA à New York en quelques chiffres :

Longueur : 960 mètres
Nombre de cabines : 2
Capacité d’une cabine : 110 personnes
Capacité de transport : 1 500 passagers/heure dans chaque sens
Vitesse nominale : 8 mètres/seconde, soit 29 km/h
Durée du parcours : environ trois minutes
Montant total des travaux : 25 millions de dollars

LIEN : dossier de presse POMA (en anglais), cliquez ici.

source : Poma (www.poma.net/fr)


Mise à jour 05/2011 :

Le téléphérique est à nouveau opérationnel et ouvert au public depuis fin 2010.

Pour consulter les horaires : http://rioc.ny.gov/pdf/TramBusSched.pdf


Commentaires ( 3 )

[…] article "un téléphérique à New-York". Cet article  (cliquez ici pour le découvrir), écrit il y a plus d'un an, parlait du […]

Un téléphérique à New-York | New-York Mania ! a ajouté quelques mots le Nov 04 11 à 9 h 10 min

[…] vous avons déjà parlé du téléphérique de Roosevelt Island (voir notre article ici et ici). Cette fois nous vous proposons une ballade en vidéo : l’aller et retour dans les nouvelles […]

Téléphérique de Roosevelt Island - vidéo - New York Mania ! « New York Mania ! a ajouté quelques mots le Déc 09 12 à 20 h 53 min

Nice post:D thanks

Earle Caronna a ajouté ce commentaire le 16 04 2012 à 10 h 04 min


Ajoutez un commentaire

Ce site est doFollow ! Et nous offrons un petit cadeau aux premiers commentaires…


XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Chronologie des articles

Précédent : «
Suivant : »

Articles récents :

  • French Comedy Festival 2017 – c’est reparti !
  • New York CityPASS : des économies en vue !
  • If and When – Amana Melome – un clip video newyorkais en stop motion par Ynon Lan
  • L’histoire de l’informatique est passée aussi par New York : une exposition de la New York Historical Society
  • 3 curiosités à voir absolument à New York

  • Voir aussi :

  • Meilleurs Voeux 2013 !
  • New Jersey City vue de Battery Park
  • Humans of New York : une expérience photographique
  • Colony : le temple de la musique
  • Livre : Time Magazine célèbre le 11/9