Empire State Building : incontournable !

Depuis le 11 septembre 2001, l'Empire State building est redevenu le point culminant et le plus haut gratte-ciel de Manhattan.

Sa silhouette unique se voit d'à peu près partout dans downtown. C'est un repère qui indique au passant perdu le coeur géographique de la ville. Car le building est situé quasiment au centre de la presqu'île de Manhattan, entre la sixième avenue et Madison, et les 33 et 34èmes rues. A lui seul, c'est tout un block (pâté de maison, dirions-nous en France). Son nom lui a été donné en rappel du surnom de l'état de New York, "Empire State".

Le terrain occupé par le bâtiment fût acquis par un certain John Thomson en 1799, pour la modique somme de 2600$. Le terrain vague du début sera vite occupé par plusieurs constructions, dont la première version de l'hôtel Waldorf Astoria. Ce n'est qu'en 1929 qu'il est décidé de construire le plus grand bâtiment du monde. En janvier 1930, les travaux de terrassement commencent, et en novembre de la même année, l'élévation du bâtiment est terminée (5 étages construits par semaine) ! L'ouvrage est livré avec quelques jours d'avance sur le programme prévu… En mai 1931, l'Empire State Building est inauguré en grande pompe par le Président Hoover qui déclenche l'illumination du gratte-ciel en appuyant sur un bouton. C'est le premier bâtiment au monde à avoir plus de 100 étages (même si le compte est un peu de la triche : il n'y a "que" 86 étages utiles, les autres sont des paliers de l'escalier qui permet de monter dans la flèche). 

L'Empire State Building est un annuaire de records à lui seul :

+ les fondations d'enfoncent dans le sol de 17 mètres
+ la hauteur totale est de 443,2 mètres (381 mètres sans l'antenne)
+ 73 ascenceurs permettent de gravir les 86 étages en à peine plus d'une minute
+ La tuyauterie du chauffage fait bout à bout plus de 150 kilomètres de long
+ L'ouvrage pèse 365 000 tonnes, dont 60 000 tonnes de métal
+ Il y a 6 500 fenêtres
+ 100 tonnes de déchets domestiques et ordures sont évacuées du bâtiment tous les mois 

Le haut du gratte-ciel est formé par un pylone qui était prévu comme mât d'amarrage pour les dirigeables du type Zeppelin, mais plusieurs essais infructueux ont contraint à abandonner cette option.

En 1945, un avion de l'armée de l'air américaine entre en collision avec la tour au niveau du 79ème étage. Le bâtiment ne vacille pas d'un pouce, malgré des dégâts considérables sur 5 étages.

En mai 1981, l'Empire State Building est déclaré monument historique protégé (pour une histoire détaillée, voir la fiche Wikipédia).

L'Empire State Building tient une place particulière dans le coeur des New Yorkais, et des américains en général. Beaucoup des touristes qui le visitent sont d'ailleurs américains. Le bâtiment apparait dans beaucoup de films mythiques, comme "King Kong", "Nuits Blanches à Seattle", "Un jour à New York", "Annie Hall", "Quand Harry rencontre Sally", "Independance Day", "Kramer contre Kramer", "Klute", "New York – New York", "Last Action Hero", "Manhattan", "Serpico", "Taxi Driver"… C'est un haut lieu romantique pour les américains, et beaucoup d'amants se donnent rendez-vous au 86ème étage. Depuis 1994, on peut se marier en haut de l'Empire State Building le jour de la St Valentin. Les 14 heureux couples qui peuvent chaque année se dire "oui" à cette altitude sont tirés au sort parmi des milliers de candidats (voir ici).

Tous les ans, l'Empire State Building est le théâtre d'une course à pied. C'est à celui qui montera le plus vite du niveau de la rue au 86ème étage, par les escaliers. La course s'appelle l'ESB Run-Up. Pas plus d'une centaine de candidats est acceptée au départ. Le gagnant de 2009 est un coureur allemand nommé Thomas Dold qui est monté en 10 minutes et 7 secondes. Si vous êtes intéressé(e) par le challenge et que vous avez des fourmis dans vos baskets, écrivez une lettre de candidature avec en entête  "Empire State Building Run-Up Application Request" à l'adresse suivante : New York Road Runners, 9 East 89th Street New York, NY 10128, USA. Bonne chance !

L'Empire State Building se pare de lumière le soir, à la tombée de la nuit. En général le bâtiment est éclairé d'une lumière blanche. Mais lors de certains évènements, il se pare de couleurs. Ainsi, à la St Patrick, il est éclairé en vert et à la St Valentin en rose. Les lumières s'éteignent à 2 heures du matin (économies obligent…).

La visite de l'ESB (le petit nom que lui donnent les new-yorkais, acronyme de Empire State Building, prononcer "i-esse-bi") est un incontournable, à la fois pour le symbole, la vue, le record, mais aussi parce que depuis l'effondrement des tours jumelles du World Trade Center, il n'y a plus guère d'alternative (à part Top of the Rocks au Rockefeller Center – son grand rival, et le Chrysler building, mais qui ne se visite pas). 

Le tarif d'entrée est de 20$ pour les adultes. Les enfants de moins de 5 ans accompagnés ne payent pas. Idem pour les militaires en uniforme ! Si vous vous sentez l'âme de monter encore un peu plus haut que le 86ème étage de l'Observatory Deck, vous pourrez, pour un supplément de 15$, gravir les marches de la flèche jusqu'au 102ème étage.

L'observatoire est constitué de deux parties, une fermée derrière des vitres, et une plateforme en plein air. Le lieu est entouré de grilles de protection. L'ESB était un lieu prisé par les suicidaires avant que celles-ci soient installées. L'accès est possible pour les personnes en fauteuil roulant.

La vue depuis l'Observatory Deck est époustouflante. La perspective, par beau temps, s'étend jusqu'à la baie de l'Hudson, Brooklyn, le New-Jersey. La vue sur midtown est exceptionnelle. De nuit, la vision devient fantastique avec les lumières de la ville qui forment un spectacle féérique. Si vous avez des jumelles, n'oubliez pas de les apporter, ainsi que l'appareil photo (les jumelles binoculaires sur place et à pièces sont très jolies, mais prises d'assaut et peu performantes).

N'oubliez pas non plus de vous munir d'une petite laine en demi-saison et d'un bon anorak l'hiver. Il y a souvent un vent glacial à cette altitude. Une boutique de souvenir s'offre à vous au 86ème étage. Des cartes postales estampillées sont à la vente. Une machine permet de transformer un cent en médaille souvenir.

Problème : vous n'êtes pas seuls à vouloir monter tout en haut. Tous les jours, hiver comme été, la queue pour approcher du guichet de la billeterie fait des dizaines de mètres de long. Cette queue est pratiquement devenue une institution. Il n'est pas rare, en milieu de journée de devoir attendre plus de 2 heures pour accéder aux portes de l'ascenceur ! La file est en trompe l'oeil : après avoir attendu dehors, puis dans le hall d'accueil, vous descendrez au sous-sol pour recommencer une queue qui fait des détours dans tous les sens.

Un vrai parcours du combattant. On peut en dernier ressort acheter le billet "couple file" (ESB Express Pass), mais pour la somme dissuasive de 45$ (encore faut-il accéder au guichet !). 

Alors, voici un secret : tôt le matin, à l'ouverture (8h00 pétante), ou peu de temps avant la fermeture (après 22h00), les touristes s'envolent comme par magie. Vous pourrez monter au 86ème étage en 10 minutes chrono ! Il est aussi possible d'acheter les billets à l'avance par internet (le site de la billetterie est ici).

L'ESB est ouvert 365 jours par an, 7 jours par semaine, de 8h00 à 2h00 du matin. Le dernier ascenceur quitte le sol à 1h15 du matin. Plus aucun visiteur ne monte au delà de cette heure limite.

Attention, par très mauvais temps, l'accès peut être tout simplement fermé. En général, au moins la partie couverte de l'observatoire est ouverte. Ce qui ne garantit pas la vue toutefois. Renseignez-vous à l'entrée sur la météo en haut. l'ESB a parfois la tête dans les nuages…

Si vous êtes un vrai passionné de New York, nous ne pouvons que vous recommander de monter en haut de l'ESB à plusieurs heures de la journée.

Le matin, pour voir le lever de soleil en hiver, et bien distinguer la Statue de la Liberté au loin et le New-Jersey. En fin d'après-midi ou soirée pour le coucher de soleil et l'illumination de la ville. Pas le temps de monter en haut du gratte-ciel ? Dommage. Mais vous pouvez déjà bénéficier du spectacle de la visite virtuelle : cliquez ici. Et jetez quand même un coup d'oeil dans le hall d'accueil, le décor tout en métal en vaut la peine !

Commentaires ( 7 )

[…] intéresser les passionnés de New York : l'Empire State Building (voir aussi : notre article), bien-sûr, mais aussi le célèbre bâtiment du Musée […]

NYC en briques Lego ! « New York Mania ! a ajouté quelques mots le Nov 26 11 à 19 h 53 min

Partir à la conquête de l’homme… en devenant maréchal-ferrant

Les passionnés de chevaux vont trouver à l’armée beaucoup d’opportunités pour vivre leur passion hippique, comme le montrent ces 2 portraits de soldats qui ont pour métier de prendre soin et de ferrer les équidés de l’armée française… L’utilisation mil…

soldat de métier a ajouté quelques mots le Mai 18 15 à 3 h 20 min

Bonjour à vous,

j’aimerais vous partager mon intérêt envers cet article mais particulièrement envers les mariages qui se font dans l’Empire State Building. Il serait très pertinent d’avoir un article qui traite principalement de comment se déroulent ces mariages, des démarches relatives à ceux-ci, de la possibilité aux couples gays d’y célébrer leurs unions ainsi que des statistiques représentatives.

Je vous remercie de prendre en considération ce commentaire et je vous félicite pour la pertinence de vos articles,

Emmanuelle C.Gingras
Étudiante en Tourisme,
St-Félicien, Québec, Canada

Emmanuelle C.Gingras a ajouté ce commentaire le 08 02 2012 à 0 h 31 min

Bonjour et merci pour vos compliments !

Pour un mariage à l’Empire State Building, il faut savoir que vous ne pourrez pas avoir de cérémonie sur le belvédère, uniquement dans des suites (appartements équipés pour la cérémonie) dans les étages inférieurs. Dans ces suites ne peuvent avoir lieu que les cérémonies religieuses, avec la présence d’un prêtre, rabbin ou pasteur. La suite peut accueillir vos amis et famille (une dizaine pas plus…). La cérémonie est assez courte, elle consiste essentiellement en l’échange des serments. Après la cérémonie on vous donne une licence de mariage qu’il faut faire enregistrer par un officier municipal. En général, la société qui organise le mariage vous accompagne pour rencontrer l’officier. Rien ne vus empêche de monter ensuite au belvédère pour les photos ! Reste à valider le mariage de manière officielle, ce qui peut être compliqué si aucun des deux mariés n’est de nationalité américaine.
Pour les couples gays, si vous trouvez un prêtre, rabbin ou pasteur qui accepte de vous unir, rien ne peut vous interdire de le faire de la même manière (mais vous ne pourrez pas enregistrer le mariage à l’état civil, en tous cas pas simplement pour l’instant, même s’il semble que New York reconnaisse officiellement le mariage gay depuis l’été 2011).
Enfin, il vous sera très difficile de vous marier à l’ESB sans passer par une société accréditée qui possède ou loue une suite dans le building. Compter entre 1500 et 3500 dollars pour un telle cérémonie (avec quelques à coté en bonus comme un limousine pour quelques heures, des photos voire une vidéo, etc…), selon le niveau de prestation.
Enfin, il y a possibilité de louer des grandes salles dans l’ESB, mais à des tarifs qui dépassent 20 000 dollars pour une soirée, repas non compris !
Quelques adresses:
http://www.allnyctours.com/new_york_wedding_honeymoon.html
http://www.ultimateusaweddings.com/plan.aspx?Location=EmpireStateBuilding
http://gothamist.com/2010/02/12/esb_wedding.php
pour les formalités de mariage :
http://www.europusa.com/les-formalites-americaines-du-mariage
Pour le mariage gay :
http://lci.tf1.fr/monde/amerique/2011-06/mariage-gay-new-york-dit-oui-6551204.html

Pierre Movila a ajouté ce commentaire le 08 02 2012 à 1 h 08 min

Je vous remercie grandement pour la réponse si rapide!

Emmanuelle C.Gingras a ajouté ce commentaire le 08 02 2012 à 1 h 18 min

Je commence à regretter d’avoir suivi les conseils d’un amateur de New-York qui m’a dit de privilégier Rockefeller Center…. Quoi que…

RICHARD a ajouté ce commentaire le 04 12 2012 à 21 h 55 min

tres instructif ! merci pour cet article !

melvincmoi a ajouté ce commentaire le 30 05 2013 à 15 h 05 min


Ajoutez un commentaire

Ce site est doFollow ! Et nous offrons un petit cadeau aux premiers commentaires…


XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Chronologie des articles

Précédent : «
Suivant : »

Articles récents :

  • French Comedy Festival 2017 – c’est reparti !
  • New York CityPASS : des économies en vue !
  • If and When – Amana Melome – un clip video newyorkais en stop motion par Ynon Lan
  • L’histoire de l’informatique est passée aussi par New York : une exposition de la New York Historical Society
  • 3 curiosités à voir absolument à New York

  • Voir aussi :

  • New York Express
  • New York à vélo
  • Times Square, carrefour du monde
  • Ground Zero : les travaux avancent… enfin !
  • Recette : la salade de pommes de terre à l’aneth comme à New York ! (dill potatoe salad)