New Museum of Contemporary Arts

Le "Nouveau Musée des Arts Contemporains" est encore peu connu des touristes, bien que beaucoup de guides de voyages commencent à l'intégrer dans la courte liste des lieux culturels incontournables de New York. Le désormais célèbre bâtiment en forme de "jeu de cubes" blancs fait partie des "choses à voir" de Manhattan.

Inauguré en 2007, le nouveau musée est situé au 235 de Bowery (Midtown), entre Stanton et Rivington Streets, juste au point de départ de Prince Street.

Oeuvre des architectes Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawa du Cabinet SANAA, le Musée a la structure d'un empilement de boîtes dont l'équilibre semble précaire, effet qui était voulu par ses créateurs pour évoquer l'aspect expérimental et incertain de l'art contemporain.

La surface du bâtiment est faite d'un treillis en aluminium brillant, ce qui procure à la fois l'apparence d'une façade sans fenêtres et une surface réfléchissante qui prend et reflète les couleurs de l'éclairage ambiant, notamment au coucher du soleil.

Sur la façade, une inscription aux couleurs de l'arc en ciel : "Hell Yes !", qu'on pourrait traduire par "Eh bien, oui !" ou "Oui, bon sang !". Il s'agit d'une oeuvre de l'artiste Suisse Ugo Rondinone, symbolisant l'ouverture, l'optimisme et la défiance, dixit les propriétaires des lieux. Il semble que ce soit l'expression qui résumait le mieux l'état d'esprit dans lequel se trouvaient les membres du Conseil d'Administration du Musée lorsque le bâtiment fût enfin livré.

Le Musée a sept étages et un sous-sol, et offre une surface de 50000 mètres carrés. Les second, troisième et quatrième étages sont consacrés à des espaces d'exposition.

La particularité de ces étages, c'est qu'il n'y a aucune colonne au milieu des vastes espaces, performance technique assez étonnante.

Le cinquième étage abrite le Centre Educatif du Musée, et le sixième des bureaux réservés à l'administration.

Le septième étage est réservé à des expositions exceptionnelles ou des évènements. L'espace de réception (The Sky Terrace) est entouré de terrasses offrant une vue exceptionnelle sur la ville (mais cet étage n'est accessible que les week-ends, sauf s'il y a un événement en cours). On peut louer The Sky Terrace pour une réception privée, mais mieux vaut être millionnaire.

Au sous-sol se trouve une salle de théâtre, nommée "the white box", et pouvant contenir jusqu'à 200 spectateurs. On y projette des films de vidéo-art ou des retransmission de happenings. Certains soirs, des concerts sont donnés dans le théâtre.

Le sous-sol donne par une vaste ouverture sur le rez-de chaussée, et le volume du "trou" est dédié à des installations artistiques qui y sont proposées régulièrement.

Le vaste rez-de chaussée, contient une petite galerie, et surtout une belle librairie de livres d'art contemporain, très bien fournie, ainsi qu'une boutique, qui propose des objets design amusants, dont des T-shirts très originaux. 

Il y a également un café (le New Food Café) et quelques chaises pour passer un bon moment à observer la vie de la rue à travers des vastes baies vitrées qui inondent de lumière le lieu en sirotant son café latte. 

Le Musée propose tout au long de l'année une programmation d'expositions d'art contemporain, peintures, sculptures, photographies, vidéos, art numérique, installations… Le niveau est assez élevé, parfois déroutant pour le néophyte. L'art conceptuel, minimaliste est bien représenté, mais dans une ambiance très décontractée : oui, on peut rire et bouger (sans se faire gronder) dans ce musée qui ne se rend pas trop au sérieux. 

En fait, le Musée est bien plus ancien que son nouvel emplacement. Créé en 1977 par Marcia Tucker (icône de l'art contemporain américain), le musée a ouvert ses portes pour la première fois sous la forme d'un simple bureau dans le New York Fine Arts Building, au 105 de la rue Hudson (Tribeca).

Le "Musée" à ses débuts était surtout une structure associative qui organisait des expositions dans divers lieux de New York. En 1981, le Musée présente la première rétrospective de l'artiste John Baldessari qui fait forte impression et assure sa notoriété.

Egalement, plusieurs expositions organisées par le Musée ont fait grand bruit à leur époque (The Time of Our Lives -1999, A Labor of Love – 1996, Bad Girls – 1994…) et ont permis au public new-yorkais de découvrir de nombreux artistes contemporains pour qui le Musée a été incontestablement un tremplin médiatique. 

      

 

 

 

 

 

En 1983, suite à une donation, le Musée a enfin son lieu : un espace d'exposition situé dans l'Astor Building au 583 Broadway, sur un étage dans un immeuble de bureaux.

En 1985, le Musée reçoit en donation une collection de 48000 livres d'art, qui seront mis à disposition du public dans la grande bibliothèque New York Public Library, le musée ne pouvant héberger une telle collection ! 

En 1997, le Musée augmente sa petite surface devenue bien exiguë, suite à une souscription qui permet de récolter près de quatre millions de dollars, et d'acquérir un étage supplémentaire. Des programmes éducatifs sont mis en place ainsi qu'une activité d'édition de livres d'art. 

Dès l'an 2000, le projet de construire intégralement un nouveau Musée est lancé. Le terrain sera acquis en 2002 (un ancien parking à ciel ouvert).

Les travaux dureront jusqu'au 1er décembre 2007, date de l'inauguration. La fondatrice du Musée, Marcia Tucker, ne verra pas son musée terminé : elle meurt en 2005, à l'âge de 66 ans, après 40 ans de vie consacrée à l'art contemporain, dont plus de 20 à la tête de "son" Musée.

En 2010, les architectes du nouveau musée, Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawa, reçoivent le prestigieux Prix d'Architecture Pritzker. 

Même si vous n'êtes pas des fanatiques d'art contemporain, le New Museum of Contemporary Arts vaut le déplacement. L'architecture étonnante, dans un quartier très actif et un peu éloigné des itinéraires touristiques, la librairie, le café, tout cela mérite d'être vu. Et aussi pour une oeuvre bien particulière : les toilettes, qui sont très amusantes, avec des murs en mosaïque "pixels" représentant des fleurs noires et blanches sur fond orange !

Des audioguides gratuits sur iPod sont disponible à l'entrée du Musée (en anglais).

Le Musée est ouvert du mercredi au dimanche (oui, c'est fermé lundi ET mardi), de 11 heures à 18h00, nocturne le jeudi jusqu'à 21h00. L'entrée coûte 12$, 10$ pour les séniors, 8$ pour les étudiants (attention, vraie carte internationale d'étudiant requise), gratuite pour les moins de18 ans (pièce d'identité requise pour ceux qui font plus que leur leur âge…).

Le premier samedi de chaque mois, le Musée est ouvert aux familles avec enfants de moins de 15 ans (maximum 3 adultes par enfant) : des visites organisées spécialement adaptées aux enfants sont réalisées par des guides du Musée, et l'entrée est gratuite pour tous ! Il faut réserver en envoyant un email ici.

Pour les étudiant en art qui souhaitent bénéficier d'un enseignement de la critique d'art, le Musée propose la G-class (global classroom), un programme de cours, avec notamment des cours en ligne : G-class.

A voir aussi, le site internet dédié aux artistes du quartier Bowery, et proposé par le Musée : ici. Le quartier a en effet hébergé au cours du XXeme siècle nombre d'artites connus : Mark Rothko, Roy Lichtenstein, James Rosenquist, Keith Harring… Cette tradition perdure aujourd'hui avec de jeunes artistes à découvrir dans de petites galeries tout autour du Musée. 

Toutes les informations sur le NMCA : http://www.newmuseum.org


      


Ajoutez un commentaire

Ce site est doFollow ! Et nous offrons un petit cadeau aux premiers commentaires…


XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Chronologie des articles

Précédent : «
Suivant : »

Articles récents :

  • French Comedy Festival 2017 – c’est reparti !
  • New York CityPASS : des économies en vue !
  • If and When – Amana Melome – un clip video newyorkais en stop motion par Ynon Lan
  • L’histoire de l’informatique est passée aussi par New York : une exposition de la New York Historical Society
  • 3 curiosités à voir absolument à New York

  • Voir aussi :

  • Livre : Paul Auster’s New York (G. de Cortanze)
  • New Museum of Contemporary Arts
  • L’appartement le plus haut de New York est à vendre
  • Voyage culinaire à New York : suivez le guide !
  • American Museum of Natural History : sciences et nature au coeur de New York