Livre : New York, de la Collection Bouquins, par Pauline Peretz & als.

Ce qui est appréciable avec la série "Bouquins" (Robert Laffont), c'est qu'on en a toujours pour son argent. Le livre consacré à New York et assemblé par Pauline Peretz ne fait pas moins de 1376 pages pour 32 euros, donc à peine deux centimes la page. Mais des pages précieuses !

Le sous titre du livre est explicite: histoire, promenades, anthologie et dictionnaire. Bref un peu de tout, mais la plupart des textes sont inédits et très documentés.

Le livre pourrait simplement se justifier pour la partie historique, très bien faite, et, fait rare, qui se lit facilement. Les faits et données sont précis, mais le style agréable et pas ennuyeux. On y apprend beaucoup de choses.

Mais l'histoire ne se taille pas la plus belle part de l'ouvrage, loin de là. Ce sont les "promenades" qui l'emportent largement. Rédigés comme des articles détaillés, avec chacun pour thème différents quartiers de la ville, ce sont des documents à mi-chemin entre "petites" histoires et essais historiques. Avec un auteur par thème.

Ainsi, on est promenés entre Manhattan, Brooklyn, le Bronx, le Queens et Harlem.  On se demande pourquoi un auteur "veut devenir un gratte-ciel", ou bien qui peut vouloir nous "saluer depuis les égouts de New York". Je vous laisse découvrir le sens de ces petites énigmes en lisant les pages de ce passionnant ouvrage.

L'anthologie qui suit est un florilège de textes célèbres ou bien moins connus, écrits par des auteurs considérables (de Whitman à  Kérouac, en passant par Melville et bien d'autres). Bref un trésor de littérature entièrement consacré à Big Apple.

Enfin le livre se termine sur un dictionnaire, rassemblant une collection éclectique de mots et textes descriptifs. Point d'exhaustivité, et une classification qui mêle mots courants (comme "conservatisme" ou "démocratie") et noms propres (comme "Leo Castelli" ou "Bob Dylan"). Bref un bric à brac qui rappelle un peu la mosaïque d'impressions que procure une visite à New York.

Inutile de dire que ce livre est indispensable et procure de nombreuses heures de plaisir littéraire. Pas une seule image, mais des textes qui vous laisseront plus de souvenirs "visuels" que bien des albums de photo.

 

  • Broché: 1376 pages
  • Editeur : Robert Laffont (8 octobre 2009)
  • Collection : Bouquins
  • ISBN-13: 978-2221106877

EXTRAIT :

Necropolis
(Hubert Liebermam, City of the Dead, 1976)

 
Vendredi 12 avril. 8 heures 15. FDR Drive.
 
Gémissements de sirènes. Hurlements de voitures de police qui se ruent vers Ie nord. Ambulances qui foncent dans leur sillage. En avant, la toile d'araignée grise du Queensboro Bridge. Sur l'autre rive, zébrées comme des sucres d'orge, les cheminées de l'usine Con Ed de Ravenswood, qui vomissent leurs fumées vers Ie ciel. Et juste au-delà, Queens, muraille hideuse qui barre I'horizon. Des péniches el des remorqueurs remontent paresseusement Ie courant. Des mouettes tournoient et piaillent dans Ie ciel. Un flou au moment où les voitures de police plongent sur Ie
toboggan de la 90ème Rue, traversent en trombe l'ombre noire et humide, puis surgissent en plein soleil de l'autre coté. Surpris, des automobilistes braquent, se rangent en hâte pour dégager la chaussée.Virage à gauche dans la 96ème rue, puis droit vers I'ouest jusqu'à Madison. Ensuite, de nouveau vers Ie nord et tout droit jusqu'à Harlem – 108ème', 116ème – puis à gauche dans la 126ème, petite rue crasseuse, coincée entre des immeubles sordides flanqués de perrons. C'est Ie territoire de la 6ème Brigade criminelle – un secteur célèbre pour son taux de criminalité, Ie plus élevé de la ville de New York. La rue aux trottoirs jonchés d'ordures est bloquée par la circulation. Des gamins dépenaillés, cartable sous Ie bras et musette graisseuse en bandoulière, braillent et se bousculent au pied des
perrons, ravis de l'événement imprévu. Plus haut dans la rue, les voitures de police se faufilent à travers la cohue – mur mou qui s'écarte de mauvaise grâce devant Ie gémissement des sirènes. les gyrophares et les cars de police au
nez camus. La voiture de tête braque et s'engage dans un périmètre isolé par des cordes, tandis que Ie gémissement de sa sirène s'éteint lentement. Le fourgon de l'équipe médico-légale est dejà à pied d'oeuvre, hayon grand ouvert. Une douzaine d'agents contiennent à grand-peine la foule qui se presse en avant. Un grand type grisonnant s'extirpe de la banquette arrière de la voiture de tete, pour se retrouver soudain face a un mur de visages noirs – mornes, angoissés, rancuneux.
 
« Allons… en arrière… reculez… Allons, reculez.
— Allez… laissez-le passer.
— Par ici, docteur. »
 
La foule hésite, se fige un instant, tandis que Ie grand type, bati en force, avance en boitillant. Puis, lentement, elle se rererme derrière lui. Un silence lourd de menaces s'abat sur la rue. L'hostilité est a couper au couteau.
 
Necropolis, traduit par Maurice Rambaud.

 


 
Présentation de l'éditeur :
Malgré la concurrence d'autres cités tentaculaires dans le monde, New York conserve un extraordinaire pouvoir de fascination. Emblème du matérialisme triomphant, cette ville est aussi l'écrin d'un développement intellectuel et artistique original et d'une force rare qui attire, sans distinction, provinciaux, touristes et immigrants. Tous convaincus de pouvoir légitimement réussir dans la " Big Apple". Afin d'éclairer ces innombrables facettes, ce livre explore, outre les landmarks bien connus – Central Park, le Chrysler, Grand Central, le pont de Brooklyn…-,les boroughs éloignés des itinéraires habituels – Brooklyn, terre de Walt Whitman mais aussi des Dodgers, Queens, creuset d'un nouveau multiculturalisme, le Bronx, berceau du hip-hop… Il entraîne le lecteur dans le tempo trépidant d'une ville qui, du Vieux New York au New York clinquant d'aujourd'hui, n'a cessé de changer de visage, au rythme des arrivées de milliers d'hommes et de femmes, et des destructions et reconstructions de quartiers entiers. A travers l'histoire, la littérature, le cinéma et les avant-gardes artistiques, il invite le lecteur à rejoindre ce gigantesque caravansérail où se côtoient langues, coutumes, nationalités et croyances diverses et où se mêlent radicaux chics de Park Avenue et traders de Wall Street, sans-abri de Times Square et nouveaux venus en quête de repères. 
 
Biographie de l'auteur :
Ouvrage collectif, ce New York a été conçu et coordonné par Pauline Peretz, ancienne élève de l'Ecole normale supérieure, docteure en histoire et maître de conférences en histoire contemporaine à l'université de Nantes. Elle est l'auteure de Combat pour les Juifs soviétiques : Washington-Moscou-Jérusalem, 1953-1989 (Armand Colin, 2006). Elle est aussi diplômée de l'Université Columbia de New York, où elle se rend très régulièrement pour ses recherches et pour assouvir son goût de la ville. Autour d'elle, Pauline Peretz a rassemblé une équipe de seize auteurs confirmés. Jeune, cosmopolite et diverse (composée d'historiens, d'écrivains, d'un critique littéraire et d'une philosophe), cette équipe est à l'image de New York.


Ajoutez un commentaire

Ce site est doFollow ! Et nous offrons un petit cadeau aux premiers commentaires…


XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Chronologie des articles

Précédent : «
Suivant : »

Articles récents :

  • New York CityPASS : des économies en vue !
  • If and When – Amana Melome – un clip video newyorkais en stop motion par Ynon Lan
  • French Comedy Festival de New-York
  • L’histoire de l’informatique est passée aussi par New York : une exposition de la New York Historical Society
  • 3 curiosités à voir absolument à New York

  • Voir aussi :

  • Ballade à Coney Island
  • Metropolitan Museum of Art : le méga-musée
  • Mais à quoi sert ce drapeau rouge ? (Central Park)
  • Bill de Blasio, nouveau maire de New York
  • Rockaway Beach