Combien d’habitants à New York ?

C'est une question qui revient souvent, notamment quand on arrive pour la première fois à New York. Il est clair que beaucoup de personnes vivent à New York, mais combien ? 

Les nombres les plus fantaisistes sont cités, et beaucoup de guides ou autres écrits se contredisent, alors comment savoir ?

Le meilleur moyen est sans doute de regarder les chiffres produits par les enquêtes de recensement. Cela tombe bien, puisque les résultats du recensement de 2010 viennent d'être publiés par le Census Bureau de New York (voir le site : cliquer ici), fin mars 2011. 

Mais à peine publiés, les chiffres font déjà l'objet de controverses et contestations, comme le révèle le New York Times (24/3/2011).

Quel est le chiffre officiel ? Eh bien, c'est un nouveau record pour la ville, avec 8 175 133 habitants recensés. L'évolution depuis 2000 a été de +2,1%, et c'est cela qui est contesté : cette progression assez "molle" est à comparer avec la précédente évaluation de 2000 qui montrait une progression depuis 1990 de +9%.

Donc une évolution positive, mais ralentie, ce qui ne semble pas convaincre le maire de New York, Michael Bloomberg. Celui-ci considère que les agents du Census Bureau n'ont pas pu éviter des biais de recensement qui minorent l'estimation globale, ce qui est préjudiciable pour l'image de la ville d'après lui (et pour l'obtention de subventions d'état qui sont liées à des indices démographiques). 

Ainsi, dans un communiqué, celui-ci indique qu'il estime la sous-évaluation à au moins 225 000 personnes. Ses arguments reposent sur d'apparentes anomalies qui émergent des détails du recensement. 

Ainsi, d'après ce nouveau recensement, le quartier très populaire du Queens n'aurait vu sa population augmenter que de 1343 personnes, ce qui paraît très étonnant pour un secteur de la ville où se regroupent beaucoup de nouveaux immigrés, asiatiques notamment.

De plus, le recensement signale de très (trop ?) nombreux appartements inoccupés dans des secteurs comme Flushing (Nord du Queens, parfois appelé la nouvelle Chinatown) et le Sud-Ouest de Brooklyn (où se trouve en majorité la communauté originaire de Russie).

D'après Bloomberg les agents du Census Bureau ont de grandes difficulté à procéder au recensement dans ces secteurs du fait de la présence de nombreux immigrés illégaux dissimulés.

Et d'autres chiffres sont étonnants : le nombre de logements a progressé de 170 000 unités dans le même temps que la population n'augmentait que de 166 000 personnes, ce qui paraît contradictoire.

La réponse du Census Bureau à ces remarques fait polémique à son tour : l'organisme confirme ses chiffres, et indique que les "anomalies" constatées sont en partie dues au fait que lors du recensement de 2000, il avait déjà été procédé à une revalorisation sous pression des politiques des mesures démographiques… Une demande de revalorisation pour celui de 2010 est déjà en cours !

Quoi qu'il en soit, le recensement est très instructif : il montre que New York a affronté la crise économique et immobilière plutôt mieux que le reste du pays.

Nombre de logements ont été désertés, du fait de saisies ou à cause des loyers trop élevés, mais globalement la croissance démographique reste positive, contrairement à d'autres villes beaucoup plus touchées économiquement et qui sont légions dans le reste du pays (par exemple, la ville de Buffalo voit sa population baisser de 11% dans le même temps).

Autres chiffres publiés par le Census Bureau : les répartitions ethniques. Pour la première fois depuis la Guerre Civile, le nombre d'afro-américain a diminué, avec une régression de 5% depuis 2000 (ils représentent désormais 23% de la population newyorkaise). 

Le nombre d'asiatiques a augmenté de 32%, passant ainsi le cap d'un million d'individus, soit 13% de la population. La population hispano-américaine a augmenté également de 8%, soit 29% de la population.

Les blancs "non-hispaniques" voient leur effectif baisser de 3% (et représentent maintenant 33% de la population), mais c'est la plus faible baisse depuis des décennies (cela correspond à une baisse de seulement 30000 individus entre 2000 et 2010, à comparer avec la véritable "hémorragie" de plus de 350000 personnes dans les années 1990).

Selon les secteurs, la situation est contrastée : ainsi la proportion de blancs non-hispaniques progresse un peu à Manhattan et Brooklyn.

Au total, la progression démographique de New York est modeste, mais elle reste positive, au cours d'une décennie qui a vu les attentats du 11/9 et une crise économique sans précédent. Malgré toutes ces difficultés, les newyorkais sont manifestement restés fidèles à leur ville. 


Commentaires ( 4 )

c trés bien mais il faut plus de detaille sur le passer de newyork qui est lui aussis trés interessant

Martial a ajouté ce commentaire le 14 02 2012 à 19 h 01 min

c bien

Martial a ajouté ce commentaire le 14 02 2012 à 19 h 01 min

Bonjour ,
J’aime beaucoup votre site !!!!!!
Je pense que vous devriez avoir plus de clients sur votre site internet .
Je vous remercie .
Au revoir .
:-)

Coinine a ajouté ce commentaire le 13 05 2012 à 12 h 44 min

SVP, parlez-en autour de vous !!!
Merci pour le compliment en tous cas.
Pierre

Pierre Movila a ajouté ce commentaire le 13 05 2012 à 21 h 32 min


Ajoutez un commentaire

Ce site est doFollow ! Et nous offrons un petit cadeau aux premiers commentaires…


XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Chronologie des articles

Précédent : «
Suivant : »

Articles récents :

  • Nanoblock New York : pixelisez New York !
  • Love, la sculpture de Robert Indiana à New York
  • Visiter New York en voiture ? Mode d’emploi
  • New York CityPASS : des économies en vue !
  • Le Fleuve et le Chien, une nouvelle graphique et une exposition itinérante de peintures

  • Voir aussi :

  • Pulsd : des bons de réduction pour New York
  • Brooklyn : Little Poland, de Greenpoint à Nassau
  • L’artiste Banksy en résidence à New York
  • Jazz à New York : les bons plans
  • L’escalier de verre Apple