Bientôt la fin des calèches de Central Park ?

C’est une des attractions touristiques les plus connues de New York : les calèches qui proposent une petite promenade dans Central Park. Un classsique et une tradition, qu’on retrouve immortalisée dans nombre de films comme le Manhattan de Woody Allen (cf. images extraite du film ci-dessous).

Woody Allen - Manhattan - promenade en calèche à Central Park

Les calèches, c’est charmant et très romatique, mais il ne faut pas se voiler la face : ce n’est sûrement pas une partie de plaisir pour les chevaux. En tous cas, c’est ce que pensent les associations de défense des animaux qui depuis des années militent pour la disparition des calèches.

Leurs reproches : de supposés mauvais traitement infligés aux chevaux, des durées de travail quotidiennes qui dépassent parfois les 10 heures, les accidents de la circulation dont il sont parfois victimes (5 en moyenne par an), et l’absence d’endroit dans Manhattan pour les mettre dignement en pature et les laisser courir en liberté quelques heures de temps en temps.

Les prix de l’immobilier dans Manhattan rendent bien peu probable la disponibilité d’un terrain dédié aux chevaux, et de fait, ceux-ci passent leur temps de repos dans des écuries souterraines, comme celles situées dans le Parc Clinton, au nord ouest de Manhattan.

Mais l’enjeu est aussi économique. On compte près de 70 calèches officiellement répertoriées à New York, tirées par plus de 200 chevaux qui se relaient par paires.

Si on compte que la promenade de 20 minutes rapporte en moyenne 50 dollars, et que chaque calèche assure au moins 10 promenades par jour, chaque équipage procure près de 50 000 dollars par an, et fait vivre presque 300 cochers…

Sous la pression des activistes, soutenus par quelques célébrités comme Calvin Klein et Pamela Anderson, le conseil municipal de la ville a imposé un réglement plus restrictif vis à vis des conditions d’exploitation des chevaux et apporté quelques garanties concernant leurs conditions de vie. Mais pas encore une interdiction totale des calèches.

Celle-ci semble pourtant inéluctbale à moyen terme, pour plusieurs raisons. D’abord parce que, majoritairement, les newyorkais souhaitent la disparition des calèches, mais aussi à cause de la pression exercée sur les politiques par les associations de défense des animaux.

Des calèches en sursis, donc, et déjà sérieusement concurrencées par les vélo-calèches propulsées par des mollets tout ce qu’il y a de plus humain…

Commentaires ( 6 )

[…] calèches de New York sont dans l'œil du cyclone. Les associations de défense des animaux réclament leur disparition, arguant des mauvais traitements subis par les chevaux. Un nouvel argument vient de s'ajouter à la […]

Les cochers des calèches de New York accusés d’homophobie et de racisme | Yagg a ajouté quelques mots le Juil 18 12 à 13 h 34 min

Bien que fan inconditionnelle de NY, je n’ai jamais trouvé les calèches si representatives de Manhattan. En effet, j’imagine aisément les conditions de travail et de vie de ces chevaux dans la pollution et le bruit permanent et cela n’est guère réjouissant. A mon sens, si elles disparaissaient, cela ne ferait finalement qu’immortaliser définitivement le fameux « Manhattan » de Woody ALLEN. Et puis, je trouve les petits écureuils de Central Park bien plus à leur aise au milieu du poumon vert de NY.

VALEZQUERRA a ajouté ce commentaire le 17 02 2012 à 19 h 34 min

Les calèches ne manqueront qu’aux touristes. Mieux vaut louer un vélo a Columbus circle et decouvrir les lieux a deux roues.

Brigitte a ajouté ce commentaire le 22 03 2012 à 22 h 29 min

Nous venons de NEW YORK et les chevaux de calèche nous ont fait pitié, ils doivent disparaître.

LICHTFOUSE Bernard Eliane a ajouté ce commentaire le 21 05 2012 à 16 h 21 min

c’est plus ou moins ce qui est en train de se passer… heureusement ! Les calèches ne sont pas une attraction majeure de New York et les touristes ne s’y intéressent pas beaucoup, à part les touristes asiatiques parait-il.

Pierre Movila a ajouté ce commentaire le 21 05 2012 à 16 h 25 min

Nous revenons de New York. Un accident s est produit avec un de ces chevaux. Il était à terre, c était horrible. Je suis vite partie car j avais trop mal au coeur pour lui. Franchement c est ridicule de continuer à faire circuler les calèches dans Manathan. Les automobilistes circulent n importe comment. Et c est pauvres chevaux sont au milieu de tout ce bazar.

Lili a ajouté ce commentaire le 18 08 2012 à 18 h 08 min


Ajoutez un commentaire

Ce site est doFollow ! Et nous offrons un petit cadeau aux premiers commentaires…


XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Chronologie des articles

Précédent : «
Suivant : »

Articles récents :

  • French Comedy Festival 2017 – c’est reparti !
  • New York CityPASS : des économies en vue !
  • If and When – Amana Melome – un clip video newyorkais en stop motion par Ynon Lan
  • L’histoire de l’informatique est passée aussi par New York : une exposition de la New York Historical Society
  • 3 curiosités à voir absolument à New York

  • Voir aussi :

  • DVD : New York, I love you
  • App : Streets of New York 3D pour iPad
  • DUMBO, un point de vue, deux parcs
  • Recette : Salade Caesar comme à New York
  • New York Public Library : une bibliothèque majestueuse en plein Manhattan