Central Park Conservatory Garden

Pour bien connaître une ville, il faut aller là où les autres ne vont pas, les endroits oubliés des guides touristiques, le petits recoins au charme caché. Le Conservatory Garden de Central Park est un de ces endroits.

Situé dans l’angle nord-est de Central Park, au niveau de la 105ème rue, c’est un jardin botanique et une réserve aquatique gérés par le Central Park Conservancy.

On peut entrer dans le jardin depuis la 5ème avenue par la Vanderbilt Gate, une grille en fer forgé fabriquée à Paris datant de la fin du XIXème siècle. A l’origine, c’était la grille d’entrée d’un belle demeure appartenant à Cornelius Vanderbilt, dont il ne reste rien aujourd’hui. C’est le seul jardin formel de Manhattan avec ses haies taillées et  plate bandes alignées géométriquement.

Le terme « conservatory » ne signifie pas « conservatoire », mais désigne une serre. Celle-ci existait aux origines du jardin en 1898. Elle était utilisée pour stocker et faire sécher du bois provenant des travaux de coupe de Central Park. À cette époque l’endroit n’était pas ouvert au public, à part un petit jardin exotique couvert et une allée avec des plate-bandes fleuries de style victorien.

Ce n’est qu’en 1937 que l’endroit est transformé en parc public, après destruction des serres et construction du jardin sur la plans de Gilmore D. Clarke (qui a aussi réalisé le Zoo de Central Park).

Après la seconde guerre mondiale, et jusque dans les années 80, le jardin fut totalement négligé et peu entretenu, au point de devenir un terrain vague rempli de ronces. À la fin des années 80, une restauration a été entreprise, dirigée par la paysagiste Lynden Miller. Le résultat de cette restauration est superbe, et a fait du « vilain » jardin un lieu exceptionnel, surtout au périodes de floraison des arbres et plantes.

Le jardin est formé de 3 parties. La partie principale est une esplanade de style italien  formée de deux allées arborées parallèles bordées d’ifs taillés. Au centre se trouve une grande étendue d’eau avec à son extrémité un jet d’eau en fontaine (appelé pompeusement le « geyser » !). A l’arrière de la fontaine se trouve une partie en forme de théâtre antique surmonté d’une allée en demi-cercle avec pergola. Le long de cette allée on peut observer des médaillons qui représentent les 13 premiers états à avoir rejoint la fédération des Etats-Unis.

Le lieu est très fréquenté par les mariés qui viennent se faire prendre en photo dans un décor champêtre après les cérémonies. Ceci explique la file d’attente de limousines qui les attendent sur la 5ème avenue devant la porte Vanderbilt. Au printemps, les rangées d’arbres, des pommetiers (ou pommiers à fleurs), se couvrent abondamment de fleurs blanches et roses, ce qui a fait la réputation du lieu.

Sans doute les plus beaux endroits du jardin sont les deux autres parties situées au nord et au sud de l’esplanade, beaucoup plus petites mais de grand charme.

Le jardin sud est de style anglais, avec un plan d’eau et une sculpture en bronze érigée en l’honneur de l’écrivain pour enfants Frances Hodgson Burnett (l’auteur du Jardin Secret et de Little Lord Fauntleroy), représentant un couple d’enfant, la garçon jouant de la flute pour attirer les oiseaux, et la fille tendant une vasque avec de l’eau pour les abreuver (ce qui se passe réellement, car la vasque est alimentée en eau et les oiseaux viennent effectivement y boire et se baigner). On pense que ces deux personnages représentent les héros du Jardin Secret. Le jardin est en fleur (magnolias et lilas japonais) au printemps et à l’automne. Le plan d’eau se couvre de nénuphars en fleur à la fin du printemps.

Le jardin nord est de style français, avec des allées concentriques alternées avec des plates-bandes, au centre desquels se trouve une fontaine, érigée par leurs enfants à la mémoire des époux Untermeyer (Samuel Untermeyer était un juriste réputé, devenu millionnaire), Les Trois Danseuses (The Three Dancing Maidens), réalisée par le sculpteur allemand Walter Schott en 1910 et installé dans le jardin en 1947. La culture représente trois joyeuses jeunes femmes qui font la ronde. Ce jardin est réputé pour ses parterres de tulipes au printemps.

Au nord du Conservatoire Garden se trouve un petit lac, appelé Harlem Meer (Meer en hollandais veut dire « lac »), créé par Frederick Law Olmsted et Calvert Vaux et ainsi nommé en l’honneur des premiers immigrants européens installés à Manhattan au XVIIème siècle.

Harlem Meer est un lieu très fréquenté par le voisinage qui profite l’été de cet espace frais et verdoyant, avec des aires de jeux pour les enfants, une patinoire (Lasker Rink) et une piscine. Le lac est une véritable réserve protégée pour les animaux : on peut y observer de nombreuses espèces d’oiseaux aquatiques, des tortues. C’est un lieu de pêche aussi (sous condition de respecter le règlement : toutes les prises doivent être relâchées et non consommées – sauf quelques espèces envahissantes signalées par des panneaux).

Au bord du lac se trouve le Centre Charles A. Dana, spécifiquement construit en 1993 pour être un centre d’accueil des visiteurs (c’est le premier bâtiment de ce type, tous les autres ont été installés dans des bâtiments qui n’étaient pas destinés à cela à leur construction). Le genre propose toutes sortes d’animations au public, et organise chaque année à Halloween un défilé en barques de citrouilles transformées en lanternes avec bougies.

Le Conservatory Garden et Harlem Meer sont de véritables havres de paix, très calmes. Quand on s’y promène, qui pourrait imaginer que l’on est au coeur d’une des plus grandes mégalopoles de la planète ? Si vous êtes un peu abasourdis par l’énergie étourdissante de Manhattan, il s’agit d’un lieu où vous pourrez trouver un peu de repos. Et admirer les plus parterres de fleurs de la ville si vous avez la chance d’y passer au printemps !

Attention : le parc est une « quiet zone », pas question d’y faire du bruit, de la musique ou de courir dans les allées. Sinon, gare au policier qui surveille et patrouille !

L’accès handicapés se fait à l’entrée au niveau de la 106ème rue. Des visites guidées sont proposées tous les samedi à 11h00 du matin, d’avril à octobre, départ à la Grille Vanderbilt 105ème rue. Durée : 1h 1/4. Prix : on donne ce qu’on veut, mais il est mal vu de ne rien donner ! Les jardins sont ouverts de 8 heures au coucher du soleil.

Vous aimez ce parc  ? Vous avez des photos de ce parc au printemps avec les fleurs ? N’hésitez pas : postez nous un commentaire (formulaire ci-dessous).

Commentaires ( 3 )

Pierre, je souhaitais écrire un article sur le sujet sur mon blog. Vous m’avez devancé. J’ai en effet des photos du lieu au printemps. Que je comptais mettre sur mon blog…mais j’en laisserai une ici si vous le souhaitez. Je reviens bientôt…

Brigitte a ajouté ce commentaire le 23 03 2012 à 18 h 44 min

Merci, super !
Une toute petite photo suffira et je l’ajouterai à l’article en votre nom !

Pierre Movila a ajouté ce commentaire le 23 03 2012 à 18 h 51 min

Pierre, j’ai fait un tri dans mes photos. Je vous enverrai par mail quelques photos prises lors de mon séjour de l’année dernière fin mai-début juin.

Brigitte a ajouté ce commentaire le 24 03 2012 à 17 h 32 min


Ajoutez un commentaire

Ce site est doFollow ! Et nous offrons un petit cadeau aux premiers commentaires…


XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Chronologie des articles

Précédent : «
Suivant : »

Articles récents :

  • Tout New-York (en miniature) est à Lyon
  • Nanoblock New York : pixelisez New York !
  • Love, la sculpture de Robert Indiana à New York
  • Visiter New York en voiture ? Mode d’emploi
  • New York CityPASS : des économies en vue !

  • Voir aussi :

  • Ecologie newyorkaise
  • American Museum of Natural History : sciences et nature au coeur de New York
  • Union Square : contestation & marché bio
  • Métro de New York : le code Unimark
  • Livre : New York Délire par Rem Koolhaas