Du téléphone public… à la borne Internet

La ville de New york vient de commander à la société City 24×7 250 bornes internet publiques pour remplacer des téléphones publics.

Il s’agit d’un test avant d’éventuellement remplacer 12 500 téléphones dans toute la ville dès 2014.

L’idée : mettre à disposition de tous et gratuitement une borne sous forme d’un grand écran tactile, diffusant des informations (agrémentées de publicités…) sur les évènements se passant dans la ville, relayant des alertes, des bulletins météo, affichant les plans du métro et de la ville, et offrant même des suggestions de promenades dans chaque quartier.

Il est vrai que si le téléphone public était une véritable institution à New York, et même un symbole de la ville dans les années 60-70, il n’est plus guère utilisé depuis l’apparition massive des téléphones portables. Reste que la majorité des cabines publiques sont encore en place. Cette idée de borne Internet tactile est une idée séduisante pour mettre à profit ces emplacements délaissés.

Il est prévu que l’utilisateur pourra aussi consulter ses e-mails et même engager une visioconférence avec un interlocuteur distant (via une version adaptée de Skype), grâce à la webcam intégrée à la borne. Mais ces possibilités ne seront implantées que si les premiers tests sont un succès.

Pas de clavier, ni de trackball, tout se fait à travers l’écran tactile, avec le doigt.

Ce n’est pas la première fois que des bornes Internet sont proposées dans la rue à New York (voir photo ci-dessus, prise en 2007 à Union Square). Plusieurs expériences ont été tentées par le passé, mais proposées par des opérateurs privés, et selon une formule payante. Ce qui était proposé était simplement un explorateur web classique comme Internet Explorer ou Safari, en mode restreint, et dont la manipulation n’était pas simple.

Ce qui est nouveau cette fois, c’est que la mise en page des écrans est plus attrayante, avec un mode automatique qui diffuse des informations en boucle, et un mode interactif qui propose d’accéder à des rubriques thématiques. Et le tout entièrement gratuit.

      
cliquez sur les images pour les agrandir

 

En tous cas, voilà une initiative très intéressante pour les touristes qui pourront s’informer en tout point de la ville. Des versions multilingues, et notamment en français sont prévues.

NB : les copies d’écrans publiées dans cet articles sont fournies par la société City 24×7, et ne sont pas contractuelles, des évolutions de mises en page pourront survenir dans le processus de mise au point définitif.

Vous avez utilisé ces bornes ? D’autres infos ? Utilisez le formulaire ci-dessous pour nous adresser un commentaire.


 

Commentaires ( 1 Commentaire )

Pierre, je serai bientôt en mesure de tester ces bornes. Je vous dirai ce que j’en penses.

Brigitte a ajouté ce commentaire le 16 04 2012 à 7 h 32 min


Ajoutez un commentaire

Ce site est doFollow ! Et nous offrons un petit cadeau aux premiers commentaires…


XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Chronologie des articles

Précédent : «
Suivant : »

Articles récents :

  • French Comedy Festival 2017 – c’est reparti !
  • New York CityPASS : des économies en vue !
  • If and When – Amana Melome – un clip video newyorkais en stop motion par Ynon Lan
  • L’histoire de l’informatique est passée aussi par New York : une exposition de la New York Historical Society
  • 3 curiosités à voir absolument à New York

  • Voir aussi :

  • Un nouvel espace de travail ouvert aux « travailleurs nomades » dans New York : Regus
  • New York en panoramas aériens
  • Livre : New York, l’Essentiel (Ed. Nomades)
  • Livre : Geo-Voyages spécial New York
  • Woodbury Common : l’outlet de New York