Livre : Paul Auster’s New York (G. de Cortanze)

Ce livre, écrit par Gérard de Cortanze, est une mise en abîme. Un livre sur des livres, ou plutôt sur un auteur : Paul Auster. Mais avec un titre de guide touristique, ce qu’il n’est absolument pas.

Paul Auster est sans doute la quintessence de l’écrivain new-yorkais contemporain. Ses romans ont, pour la plupart, comme toile de fond New York, et la ville est souvent un acteur discret de ses fictions.

C’est d’ailleurs un peu un paradoxe : même si ses romans, comme la célèbre trilogie new-yorkaise sont situés à New York, on ne trouve pas dans leurs pages de longs descriptifs de la ville. Pas de paragraphes « touristiques », ni détours bucoliques.

Par contre, les lieux où se passe l’action sont précisément indiqués, le nom des rues, les bâtiments sont reconnaissables et ce n’est un secret pour personne que Paul Auster localise sans ambiguité ses romans dans des quartiers où il a vécu et qu’il connait très bien.

De fait, il existe donc bien un New York de Paul Auster situé à Manhattan et Brooklyn pour l’essentiel.

C’est à partir de cette constatation que Gérard de Cortanze a développé son livre. Mais sans pour autant en faire un guide de New York à la sauce Auster. À partir d’un inventaire des lieux retrouvés dans les romans de Paul Auster, l’auteur mêle des interviews, des notes historiques, une analyse littéraire, des citations… tout un patchwork d’informations tournant autour de l’écrivain et de son oeuvre.

On trouve même, dans le chapitre « l’art de la marche », un itinéraire avec un plan représentant le parcours du personnage nommé Quinn tel qu’il a lieu dans le roman La Cité De Verre. Pour les fans d’Auster, voilà un but de promenade thématique !

Le livre, bien qu’en édition de poche, est très illustré. On y trouve un mélange de photos, dessins, reproductions de gravure anciennes, extraits de BD qui illustrent le propos de Gérard de Cortanze.

Il faut bien avouer que le New York de Paul Auster n’est pas un livre facile à lire si on n’est pas déjà un bon connaisseur de New York et de l’oeuvre d’Auster. Les références aux romans sont nombreuses et pas toujours explicites. Cela transforme un peu le livre en documents pour fans, un peu crypté pour les autres.

C’est néanmoins un livre remarquable, à la lecture recommandée, car ce genre littéraire est rare et qu’il offre une réflexion inédite sur l’oeuvre d’un grand écrivain contemporain, par ailleurs assez secret. Il est évident à la lecture que ce livre est la concrétisation d’une amitié (bien que l’auteur s’en défende un peu), et son auteur profite d’un accès privilégié à l’univers intime de l’écrivain pour nous révéler des détails inédits. Cela donne un livre plein d’anecdotes sur New York, un livre érudit mais très riche, qui ravira les inconditionnels d’Auster.

Si vous n’avez pas encore lu Paul Auster, je vous recommande le faire, au moins la trilogie new-yorkaise, avant de lire le livre de Gérard de Cortanze.

NB : l’édition représentée dans cet article est celle de 2004, mise à jour et augmentation de l’édition originale de 1997.

Broché: 255 pages
Editeur : Le Livre de Poche (8 septembre 2004)
Collection : Littérature & Documents
ISBN-13: 978-2702488744

Commentaires ( 1 Commentaire )

Mieux vaut connaitre les romans de Paul Auster (davantage que connaitre New York) pour ne pas se perdre dans cet ouvrage dense!

Brigitte a ajouté ce commentaire le 07 05 2012 à 6 h 26 min


Ajoutez un commentaire

Ce site est doFollow ! Et nous offrons un petit cadeau aux premiers commentaires…


XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Chronologie des articles

Précédent : «
Suivant : »

Articles récents :

  • Nanoblock New York : pixelisez New York !
  • Love, la sculpture de Robert Indiana à New York
  • Visiter New York en voiture ? Mode d’emploi
  • New York CityPASS : des économies en vue !
  • Le Fleuve et le Chien, une nouvelle graphique et une exposition itinérante de peintures

  • Voir aussi :

  • La statue de la Liberté vue depuis Brooklyn
  • Empire State Building : incontournable !
  • New York… en 1979 (nostalgie !)
  • Descendez la 5ème avenue en Lumia 1020
  • La Brooklyn Ice Cream Factory de DUMBO