New York Public Library : une bibliothèque majestueuse en plein Manhattan

Manhattan réserve de nombreuses surprises pour celui qui ose s’aventurer dans les lieux un peu hors circuits touristiques. La bibliothèque publique de New York est un de ces lieux.

Visitez une bibliothèque ? Cela peut paraître incongru, surtout quand on n’a que quelques quelques jours pour découvrir Manhattan. Et pourtant, c’est une visite que je vous recommande vivement, d’autant qu’elle est totalement gratuite, facile d’accès et située en plein coeur de la ville, sur la cinquième avenue. Elle vaut vraiment le coup d’oeil !

La New York Public Library (NYPL) doit sa naissance à une donation promise sur son lit de mort par le gouverneur Samuel J. Tilden (1814-1886) : 2,4 millions de dollars pour « établir et faire fonctionner une bibliothèque publique gratuite avec salle de lecture ouverte à tous, au centre de la ville de New York ». Ce qui fut promis fut fait.

Au moment du décès de Tilden, il existait déjà deux bibliothèques dans New York , l’Astor Library et la Lenox Library, mais ces deux institutions étaient de taille modeste et réservées aux universitaires et chercheurs, avec essentiellement un fonds de livres rares.

Faisant face à des difficultés financières, en 1892, ces deux bibliothèques de gestion privée firent appel à John Bigelow, l’avocat chargé de gérer le leg Tilden. Il fut décidé de former une groupement d’intérêt public appelé « The New York Public Library, Astor, Lenox and Tilden Foundations ». L’acte de fondation signé le 23 mai 1895 fut l’acte de naissance de la New York Public Library.

La construction du bâtiment fut décidée en place du Croton Reservoir, un terrain occupé par un ancien réservoir d’eau potable, situé au niveau de l’intersection de la 42ème rue et de la 5ème avenue. C’est la société Carrère and Hastings qui a été sélectionnée pour construire la bibliothèque dans un style aujourd’hui considéré comme l’apogée du style Beaux-Arts. La bâtiment a longtemps été la plus grande structure en marbre des Etats-Unis. Sa structure originale (7 sous-sols de stockage en dessous de vastes salles ouvertes au public) a été imaginée pour faciliter la circulation des ouvrages entre les réserves et les salles de lecture et guichets de prêt.

Les deux lions en marbre rose du Tennessee qui montent la garde de par et d’autre de la façade sont nommés Patience et Courage (Patience & Fortitude – ces noms leur ont été donnés dans les années 30 par le maire de New York, Fiorello LaGuardia, en hommage à la résistance de la population de New York lors de la Grande Dépression). Ils sont l’oeuvre du sculpteur Edward Clark Potter. Les new-yorkais leur vouent quasiment un culte (la tête de lion forme d’ailleurs le logo de la NYPL).

Durant des décennies les lions étaient régulièrement habillés selon les circonstances, avec des manteaux rouges et guirlandes durant la période de Noël, couverts de fleurs au printemps, et chapeautés de hauts de forme ou de toques universitaires, voire de casquette de baseball… En 2004, les statues ont été restaurées et il a été mis en évidence que ces habitudes un peu potaches abimaient le marbre. Depuis les lions ne sont plus décorés, au grand dam des new-yorkais.

La New York Public Library a été inaugurée le 23 mai 1911, seize ans après la création de la fondation. Dès l’ouverture la bibliothèque a été dotée de plus d’un million de livres.

Aujourd’hui, la fondation gère plus de 90 sites dans les 5 boroughs de New York, avec comme vaisseau amiral la New York Public Library de la cinquième avenue. La bibliothèque a été plusieurs fois agrandie au cours de son histoire, la plus récente extension ayant été construite dans les années 1980, en creusant sous Bryant Park, le jardin public situé à l’ouest du bâtiment.

La fondation possède plus de 65 millions de documents (c’est la deuxième bibliothèque des USA en nombre de livres, juste derrière la bibliothèque du Congrès à Washington, et la troisième mondiale), sert 16 millions d’emprunteurs par an, et ouvre ses portes à 28 millions de visiteurs chaque année.

La bibliothèque possède parmi les plus belles collections d’ouvrages, principalement des livres mais aussi des partitions musicales originales, livres rares (dont un exemplaire de la Bible de Gutemberg), documents historiques, gravures, plus de 400 000 photographies, et aussi de nombreux objets ayant appartenu à des personnalités, ainsi qu’une vaste collection de livres pour enfants et d’ouvrages en braille. Sa section des cartes et plans est une des plus riches collections mondiale (elle fut intensivement consultée et reproduite entre 1942 et 1945 par les services secrets et l’état major de l’armée américaine pour servir de référence géographique aux forces armées). La bibliothèque emploie plus de 3000 personnes.

La politique d’acquisition de la fondation est très active, et la NYPL reçoit régulièrement des donations de collections et se porte acquéreur grâce à un important budget qui lui est attribué chaque année par l’Etat, la ville et de généreux donateurs. Une de ses acquisitions les plus célèbres est celle de la bibliothèque personnelle du Duc Vladimir Alexandrovich, l’oncle du dernier tsar de Russie, vendue par les soviétiques en 1931 contre de l’or, et considérée comme une des plus importantes collections de livres en russe et de photographies de la Russie du début du XXème siècle.

Aujourd’hui le défi relevé par la fondation NYPL est l’intégration de l’outil informatique, avec la numérisation des ouvrages et l’intégration de supports comme les CD et DVD. Les bases de données constituées s’ouvrent vers Internet et sont pour la plupart gratuites et accessible à tous (voir : http://nypl.bibliocommons.com et http://digitalgallery.nypl.org). Un accord avec Google a été signé récemment engageant la NYPL à participer au projet Google Books Library Project, qui consiste à effectuer la numérisation intégrale des ouvrages du domaine public pour mise à disposition en ligne sur Internet.

En 2011, la restauration complète des extérieurs du bâtiment commencée en 2007, rendue possible par un leg de 100 millions de dollars du philanthrope Stephen A. Schwarzman a été achevée sans retard.

Pour visiter la bibliothèque, c’est très simple : il faut entrer par l’entrée principale donnant sur la 5ème avenue (les autres entrées, notamment depuis Bryant Park sont réservées au personnel et aux personnes enregistrées). N’hésitez pas à entrer, même si ce n’est que pour jeter un coup d’oeil à l’intérieur  : c’est entièrement gratuit, et le nombre de visiteurs curieux excède largement celui des lecteurs ! Pour les américains, la NYPL est d’ailleurs un des principaux lieux touristiques de New York.

L’entrée est majestueuse, avec dans le hall d’entrée deux grands escaliers qui mènent aux  salles de lecture. Durant la période de Noël, un grand sapin décoré est installé dans cette entrée. Montez à l’étage pour découvrir les couloirs richement décorés, les plafonds peints, les candélabres posés à l’entrée des halls, les lambris ouvragés.

Les antichambres des salles de lecture sont remarquables, et mériteraient à elles seules la visite de la bibliothèque.

La bibliothèque propose, sur simple réservation, un accès libre à des ordinateurs connectés aux bases de données de catalogues et à Internet. D’ailleurs l’accès Wifi à Internet est libre partout dans le bâtiment : bon à savoir pour relever vos emails  !

Le clou de la visite est certainement la Rose Reading Room, la plus vaste salle de lecture. On peut y entrer librement, consulter les livres qui sont rangés dans les rayonnages sur les cotés de la salle (dont certains en français !).

Attention, le silence est de rigueur ! Si vous parlez fort ou faites du bruit en prenant des photos, vous serez vite rappelé(e) à l’ordre, même si le ton est en général courtois. N’hésitez pas à vous prendre place à une des tables pour vous reposer un peu et admirer tranquillement le décor, notamment le plafond de la salle.

Des prises de courant (à la norme américaine) sont mises à disposition des visiteurs sur les tables, utiles pour recharger les ordinateurs ou téléphones !

En sortant de la bibliothèque, n’oubliez pas de visiter les étages intermédiaires qui offrent souvent des expositions temporaires où sont présentés des livres rares ou des objets remarquables issus des collections. Des panneaux éducatifs sont aussi présentés dans les couloirs.

La NYPL apparait, comme beaucoup de lieux célèbres de New York, dans de nombreux films. Nous n’en citerons que deux, emblématiques : d’abord Ghostbusters, avec la fameuse scène des fantômes qui mettent la panique dans une salle de lecture, et Le Jour d’Après, film dans lequel les héros trouvent refuge contre le froid dans la bibliothèque et brûlent des livres pour se réchauffer !

Au total, la New York Public Library mérite vraiment une visite, même rapide. Cette visite est d’autant plus facile que la bibliothèque se trouve en plein centre de Manhattan, à deux pas de Times Square et près de nombreuses autres attractions de la ville. Alors, osez franchir la porte de la New York Public Library, vous ne le regretterez pas !

NB : des tours avec guide gratuits sont proposés du mardi au samedi, départ à 11h00 et 14h00 (départ au premier étage). Les expositions temporaires sont généralement payantes (de l’ordre de 15$), mais gratuites et commentées du mardi au samedi, départs à 12h30  et 14h00. Les visiteurs peuvent demander à faire sortir un livre des réserves, il suffit de demander la marche à suivre aux bibliothécaires du comptoir des recherches (préciser le livre demandé, ils ne cherchent pas pour vous – pour cela, utiliser la base de données des livres pour retrouver la référence : http://nypl.bibliocommons.com).

Horaires d’ouverture :

  • lundi, jeudi, vendredi, samedi : 10h00-18h00
  • mardi et mercredi : 10h00-20h00
  • dimanche (sauf l’été : fermé !) 13h00-17h00
  • la bibliothèque est fermée les principaux jours fériés
Pour s’y rendre :
  • Par le métro, ligne 7/B/D/F/V, station 42nd street / Bryant Park.

 

Un commentaire ? D’autres informations ? N’hésitez pas à vous exprimer, en utilisant le formulaire ci-dessous !


Commentaires ( 9 )

[…] Cette photo et bien d’autres illustrent un excellent article du blog newyorkmania, où vous trouverez pleins d’infos sur ce lieu : http://newyorkmania.fr/2012/05/new-york-public-library-une-bibliotheque-majestueuse-en-plein-manhatt… […]

New York Public Library | Just a look a ajouté quelques mots le Nov 15 14 à 23 h 25 min

[…] les 9 heures du matin pour aller voir Empire State Building. En Chemin nous sommes arrêté voir la grande bibliothèque de New York. J’était vraiment impressionner de voir la même vue que dans le film  » Le jour […]

Virée à New York – Beaux WeekEnds a ajouté quelques mots le Nov 01 16 à 21 h 34 min

Vous avez eu plus de chance que moi. Il me fut interdit de faire des photos des salles de lecture. Le privilège du photographe professionnel… Un lieu aimé des New Yorkais. Pour sa quiétude intérieur et extérieur avec le Bryant Park adjacent.

Brigitte a ajouté ce commentaire le 07 05 2012 à 6 h 22 min

Article très intéressant, j’adore cet endroit.

anne a ajouté ce commentaire le 07 05 2012 à 16 h 09 min

Très bel article. On n’imagine pas trouver un tel lieu en plein coeur de NYC. Merci

Pierre a ajouté ce commentaire le 26 05 2012 à 12 h 19 min

Je suis passé devant et ne suis pas entré… too bad !

Richard a ajouté ce commentaire le 28 08 2012 à 10 h 24 min

Ayant en tete les images de ces magnifiques salles de lecture, j’avais hâte de les voir « en vrai ». Effectivement nous avons vu le grand hall d’entree, les antichambres et une salle de lecture « basique », mais malheureusement nous n’avons pas trouvé l’accès a la plus belle des salles de lecture … Peut être qu’elle n’est plus en accès libre aux touristes en 2014 afin d’éviter le défilé des nombreux visiteurs dans ces lieux dédiés au travail … ?! Dommage pour les touristes, tant mieux pour les New Yorkais …

Céline a ajouté ce commentaire le 03 06 2014 à 21 h 38 min

C’est surement temporaire. Il y a encore quelques jours on avait toujours accès à la grande salle de lecture qui est publique, donc ouverte aussi aux touristes, pour peu qu’ils se rendent discrets et ne soient pas trop envahissants.

Pierre Movila a ajouté ce commentaire le 04 06 2014 à 8 h 53 min

Je vous remercie pour de cette espace, et de la même occasion je souhaiterais profiter de vivre des nouvelles de la bibliothèque ….. Sachant que si le sommet et les sources de technologie ….Merci encore mille fois

NOURA a ajouté ce commentaire le 25 05 2015 à 11 h 30 min


Ajoutez un commentaire

Ce site est doFollow ! Et nous offrons un petit cadeau aux premiers commentaires…


XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Chronologie des articles

Précédent : «
Suivant : »

Articles récents :

  • French Comedy Festival 2017 – c’est reparti !
  • New York CityPASS : des économies en vue !
  • If and When – Amana Melome – un clip video newyorkais en stop motion par Ynon Lan
  • L’histoire de l’informatique est passée aussi par New York : une exposition de la New York Historical Society
  • 3 curiosités à voir absolument à New York

  • Voir aussi :

  • Le porte-avion Intreprid à Manhattan
  • Livre : Un Goûter à New York
  • Le New York de Cabu
  • Le Fleuve et le Chien, une nouvelle graphique et une exposition itinérante de peintures
  • Central Park Conservatory Garden