The Cloisters : l’exception médiévale de New York

Ce musée est un peu à part des autres, ne serait-ce que par sa situation, tout au nord de Manhattan. Isolés dans le parc de Fort Tryon, les « Cloisters » (cloîtres) sont rattachés au Metropolitan Museum of Arts, et ouverts au public depuis 1938. C’est d’abord un ensemble architectural associant des éléments d’époques allant du XIIème au XVème siècle qui ont été acquis en France au début du XXème siècle et transportés à New York pour y être reconstitués en musée médiéval. Mais aussi une des plus belles collection d’objets d’art médiéval au monde.

Cinq cloitres médiévaux en forment la structure principale : ceux de Saint Michel de Cuxa, Saint Guilhem le Désert, Bonnefont en Comminges, Trie en Bigorre et Froville (et quelques autres moins connus). Ils ont été acquis par un collectionneur d’art médiéval et sculpteur, l’américain George Grey Barnard (1863-1938), qui avait aussi amassé une très importante collection de sculptures et objets précieux lors de séjours en France. Lire la suite

Le Manhattan Bridge vu de « DUMBO »

Un peu eclipsé par le pont de Brooklyn qui lui vole la vedette, c’est pourtant un pont non moins intéressant, à l’architecture très élégante.  Le pont a été inauguré en 1909. Sa caractéristique la plus remarquable est qu’il possède deux étages  ! Les voitures circulent dans les deux sens sur quatre voies au dessus, et en dessous trois voies sont réservées au métro et une aux piétons et vélos. Sa longueur totale est d’un peu plus de 2 kilomètres. Il rejoint le Lower Manhattan au niveau de Canal Street à Brooklyn, en traversant l’East River. La meilleure vue qu’on en a est depuis le parc de Fulton Street, dans le secteur surnommé Dumbo (acronyme signifiant Down Under the Manhattan Bridge Overpass – littéralement : en dessous de la voie du pont de Manhattan), nouveau quartier rénové de Brooklyn.

Voir aussi : notre article sur Dumbo – cliquez ici

© Movila – 2012

Alice au Pays des Merveilles à Central Park

L’ensemble statuaire Alice au Pays des Merveilles, réalisé par l’artiste José de Creeft, et mis en place dans Central Park en 1959 (au nord du Conservatory Water, coté est du parc) est une véritable icône de la ville de New York. Alice, entourée par le Chapelier Fou, le Lapin Blanc et autres personnages du conte de Lewis Carroll ont été représentés sur le modèle des gravures qui illustraient l’édition originale du livre, et que l’on doit à l’illustrateur John Tenniel.

C’est la fille du sculpteur qui a posé pour le visage d’Alice. Le modèle qui a posé pour représenter le Chapelier fou est le commanditaire de l’oeuvre, le philanthrope George Delacorte… évidemment un peu caricaturé ! Noter qu’il est autorisé aux enfants (et seulement à eux !) de monter comme ils en ont envie sur la sculpture. Trois champignons ont été disposés en escalier pour faciliter la grimpette. Il est recommandé de passer en matinée pour pouvoir prendre une photo : meilleure lumière et moins de monde !

Voir aussi : notre article sur Central Park – cliquez ici
© Movila – 2012

Santa Claus is in town !

Le Père Noël (ici on l’appelle Santa Claus) est dans la ville ! Et toute l’année !

Même en plein été vous pourrez trouver sans peine des décorations de Noël dans des boutiques spécialisées, un peu partout dans Manhattan. Il existe même une boutique dédiée, qui ne vend que des décorations pour sapins et autres accessoires, ouverte toute l’année : The Christmas Shop (voir leur site ici – boutique située au Pier 17, South Seaport). Cette photo n’a pas été prise dans cette boutique, mais une autre non moins célèbre, qui propose des déguisements en tous genres (y compris « sexy ») : New York Costumes. Elle est située au sud de Union Square, dans la 4ème avenue, au numéro 104. Si vous ne trouvez pas le costume de Père Noël qui vous convient à cet endroit, c’est qu’il n’existe pas !

Voir aussi : notre article sur Pier 17 – cliquez ici
© Movila – 2012

Il y a un peu plus d’un an… Irene, avant Sandy

Rappelez-vous. C’était fin aout 2011. Déjà une tempête tombait sur New York, et elle avait été prénommée Irene. J’étais à New York cette semaine là. Nous étions arrivés la veille comme d’habitude à John Fitzgerald Kennedy Airport, sans encombre et sans retard particulier, mais déjà la tempête était annoncée par les médias. Les téléviseurs omniprésents dans l’aérogare relayaient en boucle des prévisions météorologiques assez alarmantes.

Nous avons rejoint notre appartement dans l’upper west side, et tout de suite nous sommes allés, comme à notre habitude, faire un petit tour « downtown ». La ville avait déjà changé d’ambiance. Très peu de personnes dans les rues, même à Times Square. Et beaucoup de commerçants affairés à protéger leurs vitrines et monter des murs de sacs de sable aux entrées. Lire la suite

Alerte à Malibu ? Non, Coney Island.

Est-ce une plage Californie ?  Ou bien de Floride ? Eh bien non, il s’agit d’une photographie prise à New York, plus précisément à Coney Island, une des principales plages de la ville, où se précipitent tous les new-yorkais, l’été, pour échapper à la chaleur intenable qui sévit souvent à Manhattan. Au premier plan, on peut distinguer des maîtres nageurs, reconnaissables à leur maillot orange (et à la petite bouée plantée dans le sable). Sous le parasol orange, également un autre surveillant de plage, perché sur sa chaise haute. Au fond, on distingue les côtes du New-Jersey.

Voir aussi : notre article sur Coney Island – cliquez ici
© Movila – 2012