PS1, l’autre MoMA du Queens

Le MoMA, Museum of Modern Art, situé à deux pas de la 5ème avenue au sud de Central Park, est un des musées les plus connus et fréquentés des touristes. Mais ce qu’ignorent beaucoup de de visiteurs, c’est le musée a une annexe, installée dans le Queens : le PS1.

Le PS1 est consacré à l’art contemporain et à l’avant garde. Contrairement à son ainé de Manhattan, c’est un musée qui ne présente que des expositions temporaires d’artistes contemporains. C’est un lieu d’expérimentations, de happenings, et de recherche.

Pas de collection permanente, et pas de toiles de maitres. Ce n’est pas au PS1 que vous verrez des Andy Warhol ou des Picasso. La plupart des artistes qui y sont présentés sont inconnus du grand public, mais seront peut-être les icônes de demain !

Dès l’arrivée au PS1, on ressent la différence avec les autres musées classiques. On a plus l’impression d’entrer dans une école d’art que dans un lieu d’exposition (à l’origine, le bâtiment, construit en 1892, abritait une école avant de devenir un entrepôt).  Le lieu est très fréquenté par les jeunes artistes. On y va pour écouter des conférences, voir des happenings, participer à des fêtes.

C’est aussi un lieu de rencontre, avec sa petite boutique et son bar, sa terrasse extérieure où on peut passer de bons moments et discuter avec son voisin. Rien à voir comme ambiance avec le MoMA du centre ville et ses dizaines de milliers de visiteurs. Ici, dans la journée, c’est un lieu très calme habituellement où on ne croise que quelque personnes dans les couloirs.

C’est aussi un lieu d’enseignement et de recherche. Dans les étages se trouvent des bureaux et des salles de travail non accessibles aux promeneur, fut-il passionné d’art contemporain. De nombreux programmes d’éducation sont proposés par le PS1 toute l’année. Le Centre accueille aussi des programmes annuels, comme celui des jeunes architectes, le fameux YAP (young architects program). Le PS1 a même son studio de radio FM, la WPS1 (que vous pouvez écouter en direct ici), qui émet depuis une antenne située sur le toit d’un gratte-ciel du sud de Manhattan.

Le PS1 a été fondé en 1971 par Alanna Heiss sous le nom de Institute for Art and Urban Resources (institut pour l’art est les ressources urbaines). Plutôt qu’un musée, c’était une sorte d’institut dédié à l’organisation d’expositions installées dans des lieux abandonnés ou industriels dans la banlieue de New York. En 1976, l’Institut s’installe dans son lieu actuel, baptisé P.S.1 Contemporary Art Center, un vaste entrepôt en brique qui sera en permanence re-configuré pour s’adapter à différentes scénographies exigées par des oeuvres hors normes.

Le centre accueillera des expositions, des happenings, des projections de vidéo-art, et plusieurs importantes expositions de longue durée pour de artistes contemporains emblématiques de la scène artistique de New York, comme Richard Serra ou JamesTurrell. Plus de 2000 artistes seront exposés en 25 ans d’activité. Le centre fermera ensuite trois ans pour une grande rénovation réalisée par l’architecte Frederick Fisher. Il ouvrira à nouveau ses portes en 1997, en changeant de nom. Le centre collabore désormais intimement avec MoMA de Manhattan et s’appellera PS1 MoMA. La « fusion » complète avec le MoMA sera complètement réalisée en 2010.

La structure du batiment n’a pratiquement pas changé depuis les années 1970. Il y a quelques vastes salles au premier étage, mais le reste des espaces a toujours la taille d’une salle de classe des origines. La vaste cour extérieure accueille des oeuvres monumentales, notamment les réalisations architecturales du programme YAP.

Chaque été, le PS1 MoMA et le lieu d’un évènement très prisé de la scène « arty » new-yorkaise, les fameux WarmUp (« échauffement »), des dance party qui durent toute la nuit et où viennent des DJ renommés et qui attirent des milliers de spectateurs chaque samedi de juillet à septembre. Attention, il s’agit souvent de musique expérimentale qui s’apparente plutôt à de l’électro-acoustique que de la dance music !

Si vous ne passez que quelques jours à New York pour un premier voyage de découverte, à moins d’être passionné(e) d’art contemporain expérimental, je ne vous conseille pas de vous précipiter au PS1 MoMA. Mais c’est un lieu tout à fait intéressant si vous avez un peu de temps. Attention : les expositions ne se relayent pas toujours, et si vous tombez dans une période entre deux, vous n’aurez pas grand chose à voir… à part la petite boutique qui propose des livres difficiles à trouver et des objets amusants. Les horaires d’ouverture sont aussi limités : le centre ouvre à midi en semaine, et 10h le week end, vérifiez avant de vous déplacer. Il est fermé les mardi et mercredi.

Le PS1 est situé au 4601 21st Street, Long Island City. Le plus simple pour s’y rendre est le métro, ligne G, station Long Island City Court Square.

Ces recommandations prises en compte, une visite au PS1 MoMA est toujours pleine de surprises, les expositions sont rarement classiques et souvent très expérimentales, peu conventionnelles. Donc intéressantes !


Commentaires ( 1 Commentaire )

Interessant article. Un lieu en effet ignoré. Si le visiteur ne dispose que de quelques jours il devra davantage visiter le Whitney Muséum et son annexe sur la High Line.

Brigitte a ajouté ce commentaire le 20 12 2012 à 22 h 06 min


Ajoutez un commentaire

Ce site est doFollow ! Et nous offrons un petit cadeau aux premiers commentaires…


XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Chronologie des articles

Précédent : «
Suivant : »

Articles récents :

  • New York CityPASS : des économies en vue !
  • If and When – Amana Melome – un clip video newyorkais en stop motion par Ynon Lan
  • French Comedy Festival de New-York
  • L’histoire de l’informatique est passée aussi par New York : une exposition de la New York Historical Society
  • 3 curiosités à voir absolument à New York

  • Voir aussi :

  • Santa Claus is in town !
  • Livre : New York Vertigo par Michel Setboun
  • Préparer son formulaire ESTA : infographie
  • L’artiste Banksy en résidence à New York
  • New Jersey City vue de Battery Park