St John the Divine et la fontaine de la Paix

Nostalgique de l’Europe ? Eh bien, vous pouvez faire un détour par la cathédrale épiscopale de New York pour retrouver un peu d’ambiance « gothique ». Mais ne vous y méprenez pas : malgré son inspiration européenne, cette cathédrale n’est pas très ancienne, elle date de la toute fin du XIXème siècle, et n’est même pas achevée !

St John the Divine est officiellement la cathédrale du diocèse de New York. Cet édifice moderne est la plus vaste cathédrale du monde (mise à part St Pierre de Rome, bien plus grande, mais qui est une basilique, pas une cathédrale, et trois autres églises chrétiennes, dont une à Liverpool en Angleterre ). Elle est située à l’ouest d’Harlem, dans le quartier de Morningside Heights, au 1047 Amsterdam Avenue, entre la 110ème et 113ème rue. Elle est consacrée à St Jean le Divin, aussi appelé St Jean Patmos ou St Jean Apostole, Evangéliste.

Voilà pour les records. Mais cette cathédrale est aussi remarquable pour son destin contrarié. Conçue en 1887 comme un projet destiné à faire concurrence à la cathédrale St Patrick de Manhattan, elle devait avoir un style romanesque byzantin. La première pierre fût posée en 1892, juste avant que les travaux de terrassement et de fondations ne commencent.

St John Divine - newyorkmaniaLes fondations furent très diificiles à réaliser. Il fallut creuser plus de 22 mètres avant de trouver un socle rocheux pour les établir. Le budget prévu pour les fondations fût vite et largement dépassé ce qui provoqua un premier arrêt des travaux. Les murs furent érigés en s’appuyant sur huit énormes piliers de 15 mètres de haut et 130 tonnes chacun. L’acheminement de ces piliers par barge, puis leur mise en place, pris plus d’un an.

St John Divine - newyorkmania

Après que le dôme central ait été érigé, on décida, en 1909 de changer le design de la construction pour un style gothique. Des transformations furent réalisées, avec plus ou moins de bonheur, sur ce qui avait déjà été construit pour « gothiciser » l’ensemble. La construction de la nef démarra en 1925, grâce au succès d’un souscription de 10 millions de dollars. Elle fut achevée en 1941, seulement quelques jours avant l’attaque de Pearl Harbour qui fit entrer les USA dans la seconde guerre mondiale.

Durant la guerre, les travaux furent complètement arrêtés. Ils ne reprirent réellement que vers 1979, lorsque le Révérent Paul Moore mit en place un programme de formation à la taille de pierre et la maçonnerie ouvert aux jeunes du quartier avec comme objectif de poursuivre la construction de la cathédrale. Mais ceci n’eut qu’un temps, faute de moyens financiers.

St John Divine - newyorkmania

Dans les années 80, on commença la construction de la tour Sud. Faut de moyens, celle-ci fût réalisée en calcaire, et non en granit comme le reste de l’édifice. Ce travail n’a pas pu être achevé, et la tour est restée entourée d’échafaudages rouillés jusqu’en 2007. En 1997 le portail a été orné de sculptures. Mais peu de temps après, les travaux ont encore été interrompus et n’ont pas repris depuis.

St John Divine - newyorkmaniaSt John Divine - newyorkmania

L’intérieur de la cathédrale est encore peu décoré, les chapelles restent à équiper. En 2001, un incendie a fait d’importants dégâts dans le transept nord, ce qui a eu comme conséquence des dépôts de suie qui vont nécessiter une restauration conséquente.

Au total, St John the Divine apparait comme un édifice un peu étrange, à la fois très grand, mais aussi manifestement inachevé et au style hétéroclite, assez peu séduisant par certains aspect. Les tours ne sont pas terminées, ni les ailes du transept. L’ensemble est massif et manque de charme.

St john Divine

La façade vaut tout de même le coup d’oeil, avec ses deux portes de bronze réalisées en 1936, oeuvre de l’artiste Henry Wilson, et représentant en bas relief des scènes de l’Ancien Testament et de l’Apocalypse.

St John Divine - newyorkmania

Les chapiteaux des colonnes sont assez amusants, représentant des scènes tout à fait modernes de la ville de New York, dont les deux tours du World Trade Center.

L’accès à St John the Divine n’est pas très simple, car il n’y a pas de station de métro très proche. La cathédrale est rarement ouverte au public, même si des offices religieux, et aussi des concerts, y sont régulièrement donnés. La cathédrale est équipé d’un orgue remarquable datant de 1911, et considéré comme un des plus puissants du monde. Mais celui-ci a été très endommagé par la fumée de l’incendie de 2001, et il doit être restauré.

The Peace Fountain - newyorkmania

À coté de la cathédrale se trouve une curiosité qu’il ne faut pas manquer de visiter : la Fontaine de la Paix. Cette sculpture a été érigée en 1985 par un sculpteur en résidence à la cathédrale, Greg Wyatt. Elle représente en symbole la lutte du bien et du mal, montrant le combat entre l’archange Michael et Satan. La base de la sculpture comprend une représentation de la lune, du soleil et d’animaux. La sculpture est appelée « fontaine », mais il n’y a jamais eu d’eau sur le site.

The Peace Fountain - newyorkmania

Autour de la sculpture se trouvent une série de plaques en bronze évoquant des personnalités comme Gandhi, Einstein ou John Lennon.

Children Sculpture Garden

Children Sculpture Garden

Et pour finir, si vous aimez les écureuils, vous serez servis, ils sont nombreux à gambader dans les jardins autour de la cathédrale et de la fontaine. Avec un peu de patience, ils viendront vous prendre dans la main quelque friandise que vous leur aurez apportés !

St John Divine - newyorkmania

Tant que vous y êtes, découvrez la chapelle et le presbytère qui se situent à proximité : nichés dans le jardin aux grands arbres, on dirait presque une petite église gothique d’Angleterre !


 

Commentaires ( 3 )

j ai eu la chance de visiter ce monument ! saviez- vous qu’au cours d ‘ un dimanche de l année et je crois que c’ est en octobre ,on peut y emmener son animal de compagnie pour bénédiction et il y a un même un cirque qu y a amené ses animaux!! c est un grand spectacle dans tout le quartier!

Lina TIBI a ajouté ce commentaire le 02 02 2013 à 15 h 11 min

oui, il y a même eu un éléphant et des dromadaires !
il y a aussi la bénédiction des motards.
ces bénédictions ont aussi lieu à St Patrick

Pierre Movila a ajouté ce commentaire le 02 02 2013 à 15 h 18 min

Article super intéressant et quand on s’intéresse comme moi à l’histoire de l’art, j’avoue que les chapiteaux des colonnes en forme de gratte-ciel sont tout simplement extraordinaires !! Bravo pour les photos. Anne.

Anne a ajouté ce commentaire le 05 02 2013 à 12 h 10 min


Ajoutez un commentaire

Ce site est doFollow ! Et nous offrons un petit cadeau aux premiers commentaires…


XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Chronologie des articles

Précédent : «
Suivant : »

Articles récents :

  • French Comedy Festival 2017 – c’est reparti !
  • New York CityPASS : des économies en vue !
  • If and When – Amana Melome – un clip video newyorkais en stop motion par Ynon Lan
  • L’histoire de l’informatique est passée aussi par New York : une exposition de la New York Historical Society
  • 3 curiosités à voir absolument à New York

  • Voir aussi :

  • Un bracelet New York pour ne pas se perdre dans le métro…
  • L’artiste Banksy en résidence à New York
  • La FNAC : « we love New York! »
  • Pulsd : des bons de réduction pour New York
  • Times Square, carrefour du monde