New York à vélo

Faire du vélo à New York ? Oui c’est possible, et même recommandé, et ce n’est pas seulement réservé aux coursiers intrépides qui quadrillent à toute vitesse les avenues de Manhattan pour livrer leur colis.

Comment faire ? Si vous n’êtes pas venu avec votre vélo en soute dans l’avion (c’est envisageable avec les vélos pliants), il vous faut en louer un. Pas de problème, pour cela plusieurs possibilités : vous louez à la journée, ou à la semaine dans l’une des nombreuses boutiques de location (dont la liste est ici). Il y en a pour tous les goûts, tous les prix et dans tous les quartiers. Les plus connues sont Blazing Saddles et Bike and Roll, plutôt destinées aux touristes. Ou vous utilisez les nouveaux « Vélibs » de New York, vélos mis à disposition par la Mairie de la ville, comme dans les grandes villes en France.

Pour les locations traditionnelles, le matériel loué est en très bon état, parfaitement réglé, et les loueurs vous expliquent comment tout marche avant le départ. Ils ont à disposition une véritable flotte de centaines de vélos, de toutes les tailles pour tous les âges, et peuvent aussi vous proposer des tandems, des vélos pour enfants ou des sièges bébés (baby seats). Et même des remorques landau (kids traillers) qu’on accroche à un vélo adulte, ou un « tagalong », sorte de vélo à une seule roue qu’on raccorde aussi à un vélo adulte et qui permet à un jeune enfant de pédaler et ainsi s’initier à la conduite.

New York en vélo

Il vous sera proposé de louer un casque de sécurité : nous vous conseillons absolument d’ajouter cette option, c’est plus sûr en cas de chute. C’est d’ailleurs obligatoire pour toute personne de moins de 18 ans. Des assurances complémentaires vous seront aussi proposées, couvrant la responsabilité civile vis à vis de tiers, la perte ou le vol, voire les dégâts au vélo provoqués par une chute. Vérifiez avant de partir que votre assurance française ne vous couvre pas déjà (ce qui peut être le cas avec les cartes bancaires internationales). Dans le doute, prenez les assurances proposées, car aux USA, on a le réflexe procès facile en cas d’accident !

New York en vélo

Où trouver les points de location ? Il y en a près d’une quinzaine, la plupart situés à différents endroits de Central Park (Colombus circle, Tavern on the Green), le long de Riverside Park (Harlem Piers, Pier 84, 72th street), Battery Park, et du coté de l’East River Park au niveau de la 14ème rue Est. On peut en louer aussi dans Governors Island, à Prospekt Park et Brooklyn Bridge Park. Vous remarquerez que les points de location sont près des parcs ou des rives de Manhattan : la plupart des vélos sont loués aux américains qui s’en servent pour la promenade du week end.

New York en vélo

Un rappel des règles de conduite : il est totalement interdit de rouler sur les trottoirs et passages réservés aux piétons, les piétons ont TOUJOURS priorité sur les vélos, les cyclistes doivent respecter les feux rouges et sens uniques, et les règles générales de conduite comme les voitures. Il est interdit de rouler avec deux personnes sur le même vélo (sauf tandems évidemment). Les enfants DOIVENT avoir un casque bien ajusté. Vous n’avez pas le droit d’accrocher votre vélo avec un antivol autour d’un arbre ou à une grille de bouche de métro. Ne croyez pas que ce soient des recommandations de principe : la police vous regarde et n’hésitera pas à vous interpeller, amende garantie pour les contrevenants (et on la paye tout de suite, sinon on gagne une petite visite au poste de Police pour s’expliquer). Chacun à sa place : si vous êtes sur une piste cyclable vous pouvez montrer votre mécontentement si un piéton s’y promène ! C’est d’ailleurs ce qui se passe très souvent sur Brooklyn Bridge dont la piste cyclable est juste à coté du passage pour piétons : gare aux touristes à pied qui empiètent sur le territoire des vélos… Un document utile pour plus de détails : ici (en anglais).

La locations sont disponibles tous les jours de Mars à Novembre. Vous pouvez louer de 8h à 20h l’été et de 9h à 17h en demi-saison (les vélos ne sont pas équipés d’éclairage, et la location n’est pas possible quand il fait nuit).

Si vous le souhaitez, vous pouvez rejoindre des tours organisés à vélo. Un moniteur accompagne un groupe et vous fait découvrir des endroits insolites et des pistes méconnues. C’est très sympa, et rassurant pour ceux qui se sentent pas très sûrs d’eux ! Les tours sont en général organisés pour découvrir Central Park ou les environs de Brooklyn Bridge. Mais des tours privés sur mesures sont envisageables, se renseigner auprès de loueurs.

New York en vélo

Sachez que vous pouvez embarquer votre vélo dans les ferries qui vont à Staten Island ou dans le New Jersey, et même dans le téléphérique de Roosevelt Island, tout comme les Water Taxis. Les new-yorkais sont habitués, et dans beaucoup de sociétés, les vélos sont autorisés sur le lieu de travail (ils attendent sagement que l’employé ait fini sa journée, garés dans des pièces spéciales près des ascenseurs, ou tout simplement posés contre les bureaux dans les open-spaces). C’est même la loi qui autorise cela : voir ici.

Où se promener ? D’une manière générale, pas dans le centre de Manhattan, ce n’est gère recommandé à cause de la circulation très dense, les accidents avec les vélos sont fréquents, malheureusement. De toute façon ce n’est pas très agréable de rouler dans la ville, il vaut mieux profiter du vélo pour explorer les quartiers plus calmes comme les rives de l’Hudson ou de l’East River, Harlem, Brooklyn Bridge, Brooklyn Heights et DUMBO, voire Greenwich Village ou le MeatPacking district. Les plus courageux feront la ballade classique qui part de Inwood Hill Park (tout au nord Est de Manhattan) et se termine à l’East River Park au sud ouest. L’indispensable, c’est de faire le tour de Central Park, car c’est une ballade idéale, mais en faisant attention d’emprunter les voies réservées aux vélos, car rouler sur les allées n’est pas autorisé.

En dehors de ces circuits classiques, vous pouvez utiliser un vaste réseau de pistes cyclables marquées par des bandes vertes et un logo en forme de vélo. La ville de New York publie une carte des pistes cyclables disponible ici.

New York en vélo

Si vous faites un long séjour à New York, ou si vous êtes fan absolu de vélo, je vous recommande d’acheter un vélo d’occasion. C’est une option qui peut être très économique. Pour cela, un site réputé de vente de particulier à particulier : localbiketrader.com. Ou Craiglist, la célèbre site de petites annonces américain. Vous pouvez aussi acheter un vélo recyclé ici. En général, un vélo d’occasion, ça s’achète en cash de la main à la main…

Vous pouvez aussi opter pour l’achat d’un vélo neuf, par exemple dans une des boutique les plus connues de New York consacrée à la petite reine (adresse recommandée aussi si vous voulez acheter des accessoires) : Bicycle Habitat, Soho, 244 Lafayette Street. Pour les fanas qui lisent l’anglais voir aussi ce site.

Attention de prévoir l’endroit où vous allez garer votre vélo le soir : c’est toujours payant dans les hôtels, et cela peut finir par coûter plus cher que le vélo. Dans les appartements en location, pas de problème en général pour monter le vélo dans la chambre.

New York en bike taxi

Si vous n’avez pas du tout envie de pédaler, mais souhaitez quand même profiter des joies de la bicyclette, sachez qu’un peu partout dans Manhattan vous pourrez louer les services d’un « Bike Cab » (appelé aussi « bike taxi », « cycle rickshaw », « velotaxi ») avec son pilote pour une petite promenade. Si vous vous demandez comment le pilote arrive à trainer son vélotaxi à la force de ses mollets, un petit secret : ce sont des vélos électriques et le pédalage n’est qu’un appoint pour propulser le véhicule !

Dernière possibilité pour utiliser un vélo à New York : les nouveaux CitiBike, équivalents de nos « Vélibs » en France (service mis en route expérimentalement depuis quelques mois, et pleinement fonctionnel à partir du 27 mai 2013). Les CitiBike (Citi est le nom d’une banque qui sponsorise le service à la hauteur de 41millions de dollars – pas un sou dépensé par la Mairie de New York !) sont disponibles (quand on en trouve un de libre, vu le succès) un peu partout dans la ville, dans des stations automatiques où on prend et on ramène son vélo. Pour les touristes, il existe un formule de location très avantageuse pour 24h (10$) ou pour une semaine (25$).

CitiBike

Vous pouvez prendre un vélo quand vous voulez et le ramenez où vous voulez, sans frais supplémentaires pendant 30 minutes, puis pour 4$ de la demie-heure supplémentaire (mais 24$ de l’heure ensuite !) : l’idée est de favoriser les usages courts de moins d’une heure. Pour initier un abonnement 24h ou 7j, il faut une carte bancaire. Une pré-caution de 110$ sera enregistrée au départ et seulement débitée si vous ne ramenez pas le vélo à une borne dans les 24h. Le système CitiBike vient de démarrer, avec 5 000 vélos mis à disposition et 300 stations dans Manhattan sud et Brooklyn, il doit bientôt être largement étendu dans les prochaines années à 10 000 vélos et 600 stations. La carte des stations est ici. Un détail : en utilisant un CitiBike, vous n’êtes pas assuré(e). Donc vérifiez bien votre police d’assurance responsabilité civile avant de partir à New York ! Comme en France, n’oubliez pas bien ré-enclencher le vélo à la borne (elles s’appellent bornes Bixi, et sont équipées de transmetteur sans fil, genre Wifi) quand vous le ramenez, sinon il ne sera pas comptabilisé et vous perdrez votre caution !

Bref, maintenant, avec tous ce renseignements, vous n’avez plus de bonne raison de ne pas découvrir New York du haut de votre vélo !


Commentaires ( 1 Commentaire )

J’ai vécu 6 ans à NY et j’ai trouvé que le vélo était un super moyen de déplacement dans la ville… rapide et pas cher, ce qui change du reste là-bas. Par contre, le plus gros problème c’est de pouvoir mettre son vélo dans un endroit sûr la nuit…et les appartements sont petits !

rando a ajouté ce commentaire le 02 01 2016 à 20 h 59 min


Ajoutez un commentaire

Ce site est doFollow ! Et nous offrons un petit cadeau aux premiers commentaires…


XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Chronologie des articles

Précédent : «
Suivant : »

Articles récents :

  • French Comedy Festival 2017 – c’est reparti !
  • New York CityPASS : des économies en vue !
  • If and When – Amana Melome – un clip video newyorkais en stop motion par Ynon Lan
  • L’histoire de l’informatique est passée aussi par New York : une exposition de la New York Historical Society
  • 3 curiosités à voir absolument à New York

  • Voir aussi :

  • South St. Seaport : la mémoire du Manhattan maritime
  • NYC : une ville sous auto-surveillance
  • Livre : souvenirs de New York
  • Socrates Sculpture Park : sculpture contemporaine en plein air
  • Vous aimez New York ? Montrez le, avec cette série de badges !