Le Cronut, nouvelle folie pâtissière de New York

Connaissez-vous le Cronut ? On ne parle que de ça à New York, dans les journaux, les blogs et même à la télé. Il s’agit d’une pâtisserie hybride inventée par le chef français Dominique Ansel, sorte de donut (beignet avec un trou au milieu) à la mode française, c’est à dire fabriqué avec une pâte feuilletée comme les croissants.

Cronut

Le Cronut® est une pâtisserie déposée, copyrightée et jalousement protégée par son inventeur. Il y a de quoi : tout New York s’est enflammé pour cette pâtisserie, on fait la queue des heures durant devant la seule petite boutique qui les vends (inutile de venir après l’ouverture, 200 personnes attendent chaque jour devant la porte encore fermée du magasin), et les quantités délivrées sont très contingentées, limitées à 2 Cronuts par personne, pas un de plus !

On peut aussi les commander en ligne sur le site www.cronutpreorder.com, 2 semaines à l’avance, et pour une quantité de 6 maximum, mais il faut tout de même passer en boutique les chercher ! Pour plus de quantité, il faut montrer patte blanche et réserver des semaines à l’avance en s’adressant directement au chef qui décide s’il fait, …ou pas.

Il faut dire que la vente est habilement orchestrée, version pénurie : il faut, parait-il, 3 jours pour fabriquer un Cronut. Un pour élaborer la pâte, un deuxième pour la laisser lever et incorporer le beurre, et le troisième pour frire, fourrer de crème pâtissière et glacer le dessus. Seulement 350 à 400 Cronuts sont produits par jour qui sont vendus 5 dollars pièce. Mais tout un « marché noir » s’est développé autour du phénomène, on vend sa place dans la queue pour 100 dollars et on a vu des annonces sur eBay pour un Cronut livré dans la matinée n’importe où dans Manhattan pour 200 dollars !

On ne compte plus les vedettes du cinéma et du showbiz qui avouent être devenues adeptes du Cronut (pour ne pas dire addicts), comme Lenny Kravtiz, Leonardo di Caprio, Joan Rivers, Heidi Klum… Il parait qu’on peut les voir comme les autres clients faire la queue devant l’entrée du magasin, certains matins.

Le phénomène est tel que de nombreuses contrefaçons ont vu le jour (Crookies, Doissants, Cronetto, French Donut…), mais d’avis de gastronomes, rien ne vaut l’original, fait d’une pâte légère entre la pâte à croissants et la pâte feuilletée, cuite en friture avec de l’huile de pépins de raisins, garnie de crème et glacée sur le dessus (glaçage dont le parfum évolue chaque mois : vanille, citron, noix de coco, figues… c’est chaque mois une surprise). Il est recommandé de manger le Cronut le plus vite possible, tel quel, sans le réchauffer ni le mettre au réfrigérateur, car sinon la pâte perd beaucoup de ses qualités gustatives et son légendaire croustillant-moelleux. Beaucoup de clients suivent ce conseil à la lettre, engloutissant leur Cronut dès la sortie du magasin, sans manquer de se faire prendre en photo. Un Cronut rassit, ça n’existe pas.

Cronut

La recette est bien gardée (elle a demandé 2 mois de travail de recherche et plus de 10 essais de recettes pour arriver au fameux Cronut original, lancé en mai 2013 pour la première fois), et Dominique Ansel se garde bien de révéler tous ses secrets. Son succès en fait une véritable vedette, il multiplie les interviews pour les journalistes du monde entier, et participe à des oeuvres de charité en mettant aux enchères des lots de Cronuts frais emballés dans des boites décorées et signées par des stylistes.

Dominique Ansel n’est pas un débutant issu de nulle part. Originaire de la banlieue nord de Paris, il a révélé sont intérêt pour l’art de la pâtisserie dès 16 ans, et en a appris toutes les subtilités lors de son passage de 7 ans dans la maison Fauchon. Durant cette période il parcoure le monde pour ouvrir de nouvelles boutiques Fauchon, puis est recruté à New York pour diriger la brigade de pâtisserie au célèbre restaurant de Daniel Boulud, poste qu’il tiendra durant six longues années avant de se lancer seul.

Aujourd’hui Dominique Ansel accumule les prix et distinctions, comme 3 étoiles au Michelin et 4 étoiles par le New York Times. Car il faut dire qu’il n’y pas que le Cronut dans la vie de Dominique Ansel, sa pâtisserie propose aussi de nombreux produits issus de la tradition française comme son DKA qui commence aussi à faire le buzz (DKA est l’acronyme de « Dominique’s Kouign Amann »), sa tarte tatin, ses cannelés bordelais, ou son sablé breton. Tous revisités à sa façon.

Le Cronut a été nommé comme l’une des 15 plus grandes inventions de 2013 par le Time Magazine, c’est peu dire. Le Cronut joue même un second rôle dans un épisode de la série TV du studio CBS, Two Broke Girls ! Quand on vous dit que c’est la dernière folie à New York…

Allez, on vous donne l’adresse pour tenter votre chance d’un déguster un si vous passez par New York : 189 Spring Street – tél : 212.219.2773 (dans le sud ouest de Manhattan, entre l’université de New York et Canal Street, près de la 6ème avenue). C’est facile à repérer, c’est là où il y a la queue. Attention, faire la queue ne vous garantit en rien d’avoir le droit de déguster un Cronut, ils sont souvent « sold out » dès le milieu de la matinée.

Crédits : AnimalNewYork (video), Dominique Ansel Bakery (photos), CBS Studios (video).

Commentaires ( 5 )

Bonjour monsieur,
« L’œil voie…mais dégustera si maintenir.. »
Ravis de vous écrirais et très content d’être avec vous …..Le dite Cronut je le sentirai délicieux vu son publication et malheureusement je suis algérien et je vis en Algérie et j’attends un jour de visiter les grand rue de « New York » et les place et la géante superette.
J’aimerais bien plus détaille comment faire cette gâteaux plus en détaille.
Je vous remercie infiniment et je conseille qui habite a New-York ou les environs et allez massivement dégustera et acheter a vous famille et surtout vous enfants.vite….
Merci bien et à bientôt Signer NOURA MAAMAR

NOURA a ajouté ce commentaire le 24 11 2013 à 15 h 22 min

Ca a l’air sympa ces cronuts, mais de la a faire 2h de queue le matin, je ne pense pas! Il faut attendre que le phénomene s’estompe un peu ou que la chaine s’agrandisse sinon je trouve que ça n’en vaut pas le coups :/

Leah a ajouté ce commentaire le 25 11 2013 à 23 h 02 min

Je suis a allée à NY en octobre 2013 et j ai eu l occasion de goûter ses fameux cronut qui sont délicieux. Par contre en 10 minutes on à été servi, mais pas de place pour s assoir à l intérieure c était archi complet.

Christine a ajouté ce commentaire le 28 11 2013 à 19 h 01 min

sa gato va faire augmenter de 3% le taux d’obésité au état unie

jordan a ajouté ce commentaire le 14 01 2014 à 13 h 54 min

Moi qui ne suis absolument pas fan de la cuisine américaine, j’avoue, le cronut, il me fait de l’oeil le bougre, Et même si cette petite douceur passe par un bon bain d’huile changeant mon écart du croissant du samedi matin en une mini bombe calorique bien culpabilisante, il faut savoir se faire plaisir de temps en temps !

cuisinenligne a ajouté ce commentaire le 16 05 2014 à 2 h 17 min


Ajoutez un commentaire

Ce site est doFollow ! Et nous offrons un petit cadeau aux premiers commentaires…


XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Chronologie des articles

Précédent : «
Suivant : »

Articles récents :

  • French Comedy Festival 2017 – c’est reparti !
  • New York CityPASS : des économies en vue !
  • If and When – Amana Melome – un clip video newyorkais en stop motion par Ynon Lan
  • L’histoire de l’informatique est passée aussi par New York : une exposition de la New York Historical Society
  • 3 curiosités à voir absolument à New York

  • Voir aussi :

  • Jazz à New York : les bons plans
  • L’Empire State Building illuminé avec des images d’animaux en voie de disparition
  • Livre : Time Magazine célèbre le 11/9
  • Stars and Stripes
  • Greenwich Village : la bohème à New York