Une carte interactive pour découvrir le vieux New York

Safari

Dan Vanderkam est un « data scientist » (informaticien spécialisé en analyse de données) très productif. Sa dernière réalisation : cartographier la collection d’images anciennes de   New York conservée par le New York Public Library. Il a ainsi positionné sur une carte interactive de la région de New York des milliers de liens vers des photographies anciennes de la ville.

Le site pour voir le résultat : www.oldnyc.org

Ce travail colossal redonne la vie à des archives précieuses mais peu consultées.  Préparez vous à passer du temps à essayer de reconnaitre et comparer tel ou tel coin que vous avez déjà visité ou vu sur des photos récentes, c’est très addictif. Une très belle réalisation ! Lire la suite

Livre : New York Historic Maps and Views

Voici un livre consacré à New York assez original ! Il l’est déjà par son format inhabituel, presque A3 (35cmx28cm), et par son contenu : un ensemble de 24 cartes anciennes ayant toutes un rapport avec New York.

En fait, plutôt qu’un livre, c’est un recueil de reproductions de gravures en pleines pages, sans commentaires ni textes à coté. On peut donc facilement détacher celles que l’on veut et les encadrer. Au dos de chaque page se trouve un commentaire en trois langues, anglais, allemand et français. L’impression est superbe, sur papier cartonné un peu crème, et les reproductions de très bonnes qualité. Lire la suite

BD : les Tuniques Bleues à New York

Autant le dire tout de suite : ce n’est pas le meilleur album des Tuniques Bleues, en tous cas à mon goût. Mais il faut le prendre comme une sorte de documentaire. Comme d’habitude avec la saga des Tuniques Bleues, le fond de l’histoire est inspiré de faits réels et historiquement avérés. Cette fois, le contexte de l’album (le numéro 45 de la série) est celui des émeutes qui ont eu lieu à New York du 13 au 16 juillet 1869, appelées « Draft Riots ».

Lire la suite

The Cloisters : l’exception médiévale de New York

Ce musée est un peu à part des autres, ne serait-ce que par sa situation, tout au nord de Manhattan. Isolés dans le parc de Fort Tryon, les « Cloisters » (cloîtres) sont rattachés au Metropolitan Museum of Arts, et ouverts au public depuis 1938. C’est d’abord un ensemble architectural associant des éléments d’époques allant du XIIème au XVème siècle qui ont été acquis en France au début du XXème siècle et transportés à New York pour y être reconstitués en musée médiéval. Mais aussi une des plus belles collection d’objets d’art médiéval au monde.

Cinq cloitres médiévaux en forment la structure principale : ceux de Saint Michel de Cuxa, Saint Guilhem le Désert, Bonnefont en Comminges, Trie en Bigorre et Froville (et quelques autres moins connus). Ils ont été acquis par un collectionneur d’art médiéval et sculpteur, l’américain George Grey Barnard (1863-1938), qui avait aussi amassé une très importante collection de sculptures et objets précieux lors de séjours en France. Lire la suite

L’Art dans le métro de New York

Depuis sa création il y a plus d’un siècle, le métro de New York a fait l’objet d’une attention particulière pour le décor des stations. Malgré le contexte utilitaire et un style de construction résolument industriel, un peu de place a été laissé aux artistes pour insérer des oeuvres décoratives dans de nombreuses stations du réseau.

Les oeuvres sont le plus souvent réalisées sous forme de mosaïques, terre cuites, bronzes, émaux, ou verre. Priorité a été donnée à des matériaux résistants et nécessitant peu d’entretien, avec une volonté de durée dans le temps. Ce qui fait que ces oeuvres, même celles installées au début du XXème siècle, sont toujours offertes au regard du voyageur un peu curieux.

Lire la suite

Diners de New York : la nostalgie des années 50 !

Dans les années 50, la restauration rapide à New York avait un nom : diner (prononcer daïneur !). Il s’agissait de petits restaurants (certains minuscules) installés dans un bus ou un wagon (le terme wagon restaurant est aussi utilisé) récupérés et modifiés pour créer une petite cuisine et quelques tables pour les clients. Des restaurants-roulottes en quelques sortes, ancêtres des fast-food.

L’aspect extérieur est typique : chromes et inox, néons colorés, style années 50. A l’intérieur, on se croirait vivre dans un film comme American Graffiti ou Grease ! Tables en Formica, tabourets de bar en Skaï rouge, carrelages en damier, et musique des sixties !

Lire la suite

The Andy Warhol Monument à Union Square

À peine un an que la statue d’Andy Warhol a été installée à l’entrée nord de Union Square, et elle est déjà devenu un lieu de « pèlerinage » pour les fans du Pape du Pop-Art ! Il n’est pas rare de voir des passants déposer à son pied une boite de soupe Campbell (le sujet d’une de ses peintures les plus célèbres, voir ici) ou quelques fleurs.

Imaginée par le sculpteur américain Rob Pruitt (né en 1964), sur une commande du Public Art Fund, la statue argentée est installée à deux pas de plusieurs lieux très « warholiens » : le numéro 33 Union Square Ouest dans le Becker Building (où Warhol a créé sa première Factory en 1968), le numéro 860 Broadway juste en face (où il a emménagé en 1970, et où on été produites la plupart de ses sérigraphies dont celles de LizTaylor et des soupes Capmbell).

Lire la suite

NYC, Legoland, USA.

New York sous forme de construction en briques Lego® ? Adam Reed Tucker l'a fait. Et si bien que son travail a été exposé à plusieurs reprises dans des musées prestigieux.

Lego Architecture

Adam Tucker est un architecte originaire de Chicago. Son amour de l'architecture a commencé à un âge précoce dans sa ville natale : "D'aussi longtemps que je me souvienne, j'ai toujours été fasciné par l'emblématique skyline de Chicago, ce qui m'a ensuite inspiré pour explorer l'architecture dans l'espoir de devenir un jour un véritable architecte.".

Il est effectivement devenu architecte, et toujours aussi fasciné par les gratte-ciels. Et pour mieux comprendre et faire comprendre la structure particulière de ces bâtiments, il a utilisé les briques Lego dans des modèles de plus en plus sophistiqués et ressemblants. Lire la suite

Livre : Time Magazine célèbre le 11/9

Time Magazine a édité en septembre un numéro spécial entièrement consacré à la tragédie du 11 septembre 2001,  consacrant ainsi son 10ème anniversaire.

Le numéro rassemble plusieurs articles à la fois sur les attentats, la décennie écoulée et le renouveau de Ground Zero, avec beaucoup de photographies, notamment une série de portraits en noir et blanc très impressionnants. Le titre est évocateur de l'état d'esprit actuel des new-yorkais : il est temps de tourner la page.

Time célèbre le 11/09

La couverture représente un montage graphique associant une vue nocturne de l'est des USA depuis les hautes altitudes, avec les lumières qui dessinent le réseau urbain des villes, et les deux rayons de lumière s'élevant dans le ciel, telles celles qui avaient été installées quelques semaines après les attentats pour symboliser les deux tours disparues (Tribute in Light, oeuvre commémorative des artistes Julian Laverdiere et Paul Myoda). Lire la suite

South St. Seaport : la mémoire du Manhattan maritime

Le South Street Seaport est aujourd’hui le quai de New York le plus visité par les touristes. Il est classé monument historique et censé représenter ce qu’était l’activité portuaire de Manhattan d’autrefois, avec ses quais et docks auxquels appontaient les navires marchands.

South St. Seaport

Juste dans les années 1970, le pourtour de Manhattan était hérissé de nombreux pontons qui avançaient vers la mer pour accueillir les bateaux qui venaient s’y arrimer pour charger et décharger leur cargaison. Ces pontons, souvent réalisés en bois, ont progressivement disparu ensuite, transformés en hangars de stockage, terrains de tennis ou de practices de golf, boîtes de nuit, ou simplement abandonnés aux flôts et voués à la ruine puis à la disparition (on peut encore voir quelques unes de ces ruines au sud de Riverside Park).

L’activité portuaire de Manhattan a commencé dès 1640, avec la création d’un dock à l’extrémité sud-est de la presqu’île, permettant l’appontage de bateaux, notamment ceux qui faisaient la navette avec la communauté de colons qui s’était installé de l’autre coté de l’East River, dans ce qui deviendra Brooklyn plus tard. La ville ne s’étendait alors pas au delà de Wall Street. Lire la suite