Livre : Sempé à New York

Sempé s’est rendu pour la première fois à New York en 1965, et il a tout de suite été séduit. L’énergie de la ville, la rue, les gens… Tout lui a plu. Même l’air de New York qu’il a trouvé plus pur que celui de Paris ! Et la couleur, qu’il a trouvé omniprésente.

Sempé à New York

Ce premier voyage ne l’a pas pour autant fait dessiner New York tout de suite (il rapporte l’anecdote d’avoir terminé son célèbre album « Monsieur Lambert » en griffonnant sur un papier posé sur sa valise à New York – cet album est pourtant très « parisien »).

C’est sa première publication dans le New Yorker en 1978 (voir notre article sur le New Yorker ici) qui le fera revenir et dessiner, avec sa vision très particulière, les rues, et surtout les gens, de la ville qui ne dort jamais. Le New Yorker publie chaque semaine un dessin d’humour en couverture (et d’autres plus petits en illustration d’articles). Lire la suite

Livre : Par Avion de Sempé

L’ouvrage n’est pas récent : il a été publié pour la première fois en 1989. Ce livre est un peu un cas à part dans la production de Sempé. Il ne s’agit pas un simple recueil de dessins d’humour, mais une histoire qui se déroule tout au long des pages, avec un texte qui relate le séjour d’un certain Jean-Paul Martineau à New York (un peu comme son autre livre Monsieur Lambert).

Ce Monsieur Martineau retrouve dans la « Grosse Pomme » plusieurs familles américaines amies. Il est invité à des soirées mondaines et observe tout autour de lui, dans la rue et les demeures.  Le récit est l’occasion de mettre en évidence de manière humoristique toutes ces étrangetés culturelles qui nous étonnent lorsque nous résidons quelques temps à New York.

Lire la suite