Humans of New York : une expérience photographique

Brandon Stanton est photographe et « catalogue » ses rencontres à New York par une photo et un court texte. Elle a commencé ce travail artistique, nommé « humans of New York », en 2010 et l’alimente  avec régularité, pratiquement chaque jour. Le résultat : des milliers d’images (plus de 10000 à ce jour) et autant de rencontres-témoignages qu’elle localise sur une carte de la ville.

humans-of-new-york

Vous pouvez maintenant voir ce travail en direct sur le site de l’artiste (textes en anglais) : cliquez ici. Un livre va bientôt sortir rassemblant de nombreux clichés et témoignages choisis. Vous pouvez pré-commander le livre ici. Lire la suite

Photoville 2013, Brooklyn Bridge Park

Photoville est un festival de photographie new-yorkais créé en 2011 par l’association United Photo Industries qui se déroule chaque année à l’automne. Cette année il a eu lieu à Brooklyn Bridge Park, sur les quais en face de la pointe de Manhattan, au sud de Brooklyn Bridge. Autant dire que la vue était exceptionnelle.

logo-photoville Lire la suite

Echec et mat dans la rue

Lorsqu’on se promène dans New York, il n’est pas rare de rencontrer des joueurs d’échec qui s’installent de manière impromptue dans la rue. Et de voir parfois quelques billets posés à coté de l’échiquier en guise d’enjeu.

New York est souvent considéré comme le paradis américain des échecs. On ne compte plus les clubs de joueurs tant il y en a. Dans tous les parcs de Manhattan il y a des tables échiquiers, notamment autour de Union Square et Washington Square. Dans Greenwich Village, on trouve même des boutiques dédiées entièrement au monde des échecs. Les bars alentours sont pleins de joueurs qui « poussent le bois ».  Lire la suite

Curiosité policière à New York

Le métro de New York est une ville en soi. Des centaines de kilomètres de voies, et autant de couloirs et d’escaliers. Et des centaines de milliers d’utilisateurs par jour. Autant dire qu’assurer la sécurité des voyageurs contre les agressions ou simplement porter assistance, n’est pas une mince affaire.

Autrefois, jusque dans les années 80, le métro newyorkais était un véritable coupe-gorge, et le risque de se faire agresser tout à fait réel, notamment pour les touristes. Depuis la mise en place de la fameuse politique « tolérance zéro » par la mairie de New-York, il en est tout autrement, grâce, notamment, à une présence policière bien plus importante. Le métro est devenu un lieu sûr, au moins dans Manhattan. Lire la suite