Love, la sculpture de Robert Indiana à New York

C’est un peu une visite obligée… Qui n’a pas été se faire prendre en photo devant la sculpture de Robert Indiana, nommée « LOVE » ? C’est un rendez vous romantique incontournable pour tous les amoureux. Située à l’angle de la sixième avenue (avenue of the Americas) et de la 55ème rue, deux rues au sud de Central Park, à deux pas du MoMa, la statue est un haut lieu touristique.

Love sculpture New York by Robert Indiana - (c)Movila

Tout le monde se fait prendre en photo devant ! Parfois, un bus entier de touristes arrive d’un coup, ce qui rend difficile à obtenir ce que tout le monde est venu chercher : une photo où on est seul devant… Lire la suite

Bas reliefs à Central Park

Ce motif champêtre sculpté pourrait parfaitement orner une de nos églises ou château d’Europe. Et pourtant, il se trouve en plein coeur de Manhattan. Il s’agit de hauts-reliefs datant de la moitié du XIXème siècle, sculptés par Jacob Wrey Mould et son mentor Owen Jones, pour décorer les cotés du majestueux escalier de la Bethseda Terrace, ensemble architectural situé en face du lac de Central Park, au bout du Mall, la principale allée ombragée du parc. Au centre de cet ensemble se trouve la fameuse fontaine de Bethseda surplombée de « l’ange de l’eau ». Lire la suite

Alice au Pays des Merveilles à Central Park

L’ensemble statuaire Alice au Pays des Merveilles, réalisé par l’artiste José de Creeft, et mis en place dans Central Park en 1959 (au nord du Conservatory Water, coté est du parc) est une véritable icône de la ville de New York. Alice, entourée par le Chapelier Fou, le Lapin Blanc et autres personnages du conte de Lewis Carroll ont été représentés sur le modèle des gravures qui illustraient l’édition originale du livre, et que l’on doit à l’illustrateur John Tenniel.

C’est la fille du sculpteur qui a posé pour le visage d’Alice. Le modèle qui a posé pour représenter le Chapelier fou est le commanditaire de l’oeuvre, le philanthrope George Delacorte… évidemment un peu caricaturé ! Noter qu’il est autorisé aux enfants (et seulement à eux !) de monter comme ils en ont envie sur la sculpture. Trois champignons ont été disposés en escalier pour faciliter la grimpette. Il est recommandé de passer en matinée pour pouvoir prendre une photo : meilleure lumière et moins de monde !

Voir aussi : notre article sur Central Park – cliquez ici
© Movila – 2012